Présidentielle américaine : Trump en difficulté

À force de multiplier les provocations, le candidat républicain s'est mis à dos une partie de son propre camp.

FRANCE 2

Donald Trump vient peut-être de vivre sa pire semaine depuis le début de sa candidature à la Maison-Blanche. Après une polémique avec la famille d'un soldat américain musulman tué en Irak, il a multiplié les gaffes dans les médias, au point d'attirer la colère de son propre parti politique. Comme l'explique Claude Sempère, en direct de Washington, "cette semaine, plusieurs personnalités républicaines ont appelé clairement à voter Hillary Clinton".

Devancé dans les sondages

Face à cet isolement, le milliardaire continue d'afficher son éternel optimisme dans ses meetings, en affirmant que son clan "n'a jamais été aussi uni". Mais il ne cesse de chuter dans les sondages d'opinion : Clinton le devance désormais de sept à neuf points, un écart sans précédent à ce stade de la campagne. Son soutien envers Vladimir Poutine, apparemment réciproque, a soulevé de nombreuses autres critiques. Alors Trump a choisi de calmer le jeu : il lit les discours de son équipe, soutient les leaders de son parti, et espère que le vent va tourner.

Le JT
Les autres sujets du JT
Ivanka Trump, la fille du candidat républicain Donald Trump, s\'exprime à meeting dans l\'Iowa, le 1er février 2016, sous les yeux de sa belle-mère Melania Trump.
Ivanka Trump, la fille du candidat républicain Donald Trump, s'exprime à meeting dans l'Iowa, le 1er février 2016, sous les yeux de sa belle-mère Melania Trump. (BRENDAN HOFFMAN / AFP)