VIDEO. "Tu crois encore au père Noël ?" : la drôle de remarque de Donald Trump à une enfant de 7 ans

Comme à chaque réveillon, le président américain et sa femme ont répondu à quelques appels d'enfants souhaitant suivre la tournée du père Noël. L'un de ces échanges a surpris plus d'un internaute. 

Le président américain, Donald Trump, répond aux appels d\'enfants pour Noël depuis la Maison Blanche, le 24 décembre 2018 à Washington (Etats-Unis). 
Le président américain, Donald Trump, répond aux appels d'enfants pour Noël depuis la Maison Blanche, le 24 décembre 2018 à Washington (Etats-Unis).  (OLIVIER DOULIERY / CONSOLIDATED NEWS PHOTOS / AFP)

Sa remarque n'est pas passée inaperçue. La réponse du président américain, Donald Trump, à une enfant de 7 ans qui l'appelait au sujet du père Noël, lundi 24 décembre, a provoqué les rires, mais aussi l'indignation de bon nombre d'internautes. Comme à chaque réveillon de Noël depuis les années 1950, le président des Etats-Unis et sa femme, Melania Trump, sont venus en aide à quelque 1 500 bénévoles qui répondaient aux appels et messages de plusieurs milliers d'enfants américains.

Collman Lloyd, une fillette de 7 ans, a eu à cette occasion un échange un peu particulier avec Donald Trump. Après lui avoir expliqué qu'elle laisserait des cookies pour le père Noël avant d'aller se coucher, elle a entendu cette question de la part du président : "Tu crois encore au père Noël ?" "Oui, monsieur", a répondu la petite fille. "Parce qu'à 7 ans, c'est marginal, non ?", a rétorqué le président américain. 

"Le gâcheur en chef" n'a rien gâché

Sa petite phrase a fait rire, mais aussi choqué de nombreux Américains sur les réseaux sociaux. "Le gâcheur en chef", a réagi l'un d'entre eux. "Les enfants, ne lisez pas cet article sur ce que Donald Trump a dit au sujet du père Noël", a plaisanté de son côté le New York Times. "C'est le plus beau moment de l'année", a ironisé un producteur travaillant pour CNN.

Le président n'a toutefois pas gâché le Noël de la fillette, qui n'avait jamais entendu le mot "marginal" et n'a donc pas compris ce que lui disait Donald Trump. Selon le Post and Courier (en anglais) qui a contacté sa famille, Collman croit toujours au père Noël.