Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Quatre fois où Donald Trump a tapé sur les journalistes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
La haine de Trump envers  les médias en quatre exemples
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Mercredi, le président élu a refusé d'accorder une question au correspondant de CNN à la Maison Blanche, lui intimant de se taire. Un accrochage qui est loin d'être une première...

Première conférence de presse mouvementée pour Donald Trump. Mercredi 11 janvier, le président-élu, qui prendra ses fonctions le 20, s'est attaqué au correspondant de CNN à la Maison Blanche. Excédé par les informations sur ses liens présumés avec la Russie, Donald Trump a réduit au silence Jim Acosta, assis au premier rang, et qui a tenté de poser une question. En vain.

"Non, pas vous ! Votre média est horrible. Taisez-vous ! Non, je ne vous accorderai pas de question. Vous êtes les 'fake news'", a tranché Donald Trump, donnant la parole à un autre reporter présent dans la salle. Ce n'est pas la première fois que l'homme d'affaires de 70 ans s'emporte contre la presse.

Des attaques répétées contre les "médias corrompus"

Durant la campagne, pour l'investiture républicaine puis pour la présidentielle, le milliardaire a multiplié les attaques à l'encontre des médias. Comme en octobre 2016, lors d'un meeting dans le New Hampshire : "L'élection est truquée par les médias corrompus, qui insistent sur des allégations complètement fausses et de purs mensonges, dans le but de faire élire [Hillary Clinton]", avait-il lancé.

Le nouveau président s'en est aussi pris personnellement à certains journalistes, comme Megyn Kelly de Fox News ou Serge Kovaleski du New York Times. En 2015, il s'est moqué de ce dernier, atteint d'une maladie congénitale. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.