VIDEO. Etats-Unis : Dominique et Panama, une mère et son fils déchirés par l'élection de Donald Trump

Depuis l'arrivée du leader républicain à la Maison Blanche, de nombreux Américains ont coupé tout lien avec un proche en raison de divergences politiques trop profondes. Dominique Theil et son fils, Panama Jackson, témoignent. 

Alors que Donald Trump s'apprête à annoncer sa candidature à un second mandat à la Maison Blanche, mardi 18 juin, sa personnalité divise encore l'Amérique. En deux ans de présidence, près de quatre Américains sur dix avaient déjà connu une situation de conflit avec un proche en raison de leurs différents politiques, selon un sondage de Reuters (lien en anglais). Et 16,4% avaient même mis fin à une relation avec un membre de leur famille ou un ami, pour ces mêmes raisons. Une réalité que Dominique Theil et son fils, Panama Jackson, que franceinfo a rencontrés, ont vécu de plein fouet. 

L'Américaine, âgée de 62 ans et habitant dans le Michigan, n'est pas venue au mariage de son fils, il y a deux semaines. Fervent soutien du président américain, elle a eu peur pour sa "sécurité", Panama et ses autres proches étant tous ouvertement anti-Trump. 

"Le mec est sexiste, raciste, xénophobe", liste Panama Jackson. "Sa rhétorique a encouragé des groupes extrémistes qui sont dangereux pour mon propre bien-être et celui de ma famille, de ma communauté et des gens qui me ressemblent", soutien l'Américain métis. Sa mère, elle, pense tout le contraire. "Il tient ses promesses et il semble avoir accompli plus en deux ans de mandat que tous les autres présidents en quatre ou huit ans", clame Dominique Theil. Deux positions aux antipodes l'une de l'autre. 

"On a commencé à se hurler dessus"

La relation s'est envenimée en août 2017, lorsque Dominique Theil est venue rendre visite à son fils et à sa famille, à Washington. Voyant qu'un poulet gonflable à l'effigie de Trump était installé par des opposants au président en face de la Maison Blanche, Dominique Theil s'est offusquée. "J'ai dit à mon fils que, dans mes souvenirs, aucun président n’avait été aussi haï que Trump. Ça l'a fait vriller", se remémore l'Américaine d'origine française. Les problèmes ont empiré dès le lendemain, quand sa mère a décidé de porter un tee-shirt avec le slogan de Donald Trump, "Rendre sa grandeur à l'Amérique"

C'en est trop pour l'Américain de 39 ans. Ce dernier décide de couper les ponts avec Dominique Theil. "On ne s'est pas parlés pendant un moment, mis à part de brèves conversations. Parce que j'en avais besoin", relate-t-il douloureusement. Aujourd'hui, chacun tente d'améliorer les choses : Dominique et Panama se sont promis de se revoir bientôt, afin de comprendre ce qui a tant mis à mal leur relation. "On va s'asseoir, on va parler de tout ça face à face, explique Dominique Theil. Et on va arranger tout ça." 

Panama Jackson lorsqu\'il était enfant, avec sa mère, Dominique Theil. 
Panama Jackson lorsqu'il était enfant, avec sa mère, Dominique Theil.  (PANAMA JACKSON)