Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Donald Trump demande aux pays musulmans de prendre leur "part du fardeau" dans la lutte anti-terroriste

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

A Riyad, le président des Etats-Unis a appelé dimanche les dirigeants musulmans à n'offrir "aucun sanctuaire" aux terroristes.

Le président américain Donald Trump a exhorté, dimanche 21 mai à Riyad (Arabie saoudite), les pays musulmans à participer pleinement à la lutte antiterroriste. "Les pays musulmans doivent prendre leur part du fardeau pour que nous puissions vaincre l'extrémisme. Les terroristes ne doivent trouver de sanctuaire dans aucun de vos pays. Vous êtes des partenaires essentiels contre Daech", a-t-il déclaré. 

"Nos ennemis ne devront jamais douter de notre détermination.(...) Nous devons faire en sorte que tous ceux qui partagent nos valeurs soient nos alliés", a-t-il martelé, devant les représentants d'une cinquantaine de nations musulmanes, dont 37 chefs d'Etat ou de gouvernement. Donald Trump a aussi annoncé un accord avec les pays du Golfe pour lutter contre le financement du "terrorisme".

Appel à isoler l'Iran

Enfin, il a appelé tous les pays à "isoler" l'Iran. "En attendant que le régime iranien montre sa volonté d'être un partenaire dans la paix, toutes les nations dotées d'un sens des responsabilités doivent travailler ensemble pour l'isoler", a-t-il dit en accusant la République islamique d'attiser "les feux du conflit sectaire et du terrorisme".

Le roi Salmane d'Arabie saoudite s'était également livré dimanche, à l'ouverture du sommet entre pays musulmans et Etats-Unis, à une attaque sans précédent contre l'Iran qu'il a qualifié de "fer de lance du terrorisme mondial". Vendredi, le président iranien Rohani a été largement réélu dès le premier tour de la présidentielle avec 57% des suffrages exprimés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.