Avortement, fonctionnaires, traité transpacifique...Trump signe ses premiers décrets

Le président américain a signé, lundi, plusieurs décrets emblématiques marquant sa première semaine à la Maison Blanche.

Le président américain Donald Trump a signé, lundi 23 janvier 2017, à la Maison Blanche, un document mettant fin à la participation des Etats-Unis au traité de libre-échange transpacifique (TPP).
Le président américain Donald Trump a signé, lundi 23 janvier 2017, à la Maison Blanche, un document mettant fin à la participation des Etats-Unis au traité de libre-échange transpacifique (TPP). (KEVIN LAMARQUE / REUTERS)

Aussitôt aux commandes, le nouveau président américain Donald Trump a affiché sa volonté de détricoter plusieurs mesures prises sous l'ère Obama, en signant plusieurs décrets emblématiques, lundi 23 janvier.

Il a aussi promis que sa première semaine à la Maison Blanche serait consacrée à l'élaboration de nouvelles mesures pour baisser massivement les impôts et réduire la réglementation aux Etats-Unis.

Le retrait des Etats-Unis du TPP

Comme annoncé durant sa campagne, Donald Trump a entamé sa présidence en signant l'acte de retrait des Etats-Unis du traité de libre-échange transpacifique (TPP). L'administration de Barack Obama en avait fait pourtant l'une de ses priorités.

"Nous en parlions depuis longtemps", a-t-il déclaré aux journalistes présents lors de la signature dans le Bureau ovale, jugeant que le retrait du TPP était "une bonne chose pour le travailleur américain". 

Vu comme un contrepoids face à l'influence grandissante de la Chine, ce traité a été signé en 2015, après d'âpres négociations par 12 pays d'Asie-Pacifique représentant 40% de l'économie mondiale. Mais le texte, qui va bien au-delà de la simple levée des barrières douanières, n'était pas encore entré en vigueur, en l'absence de ratification par le Congrès américain.

Gel des embauches de fonctionnaires

Donald Trump a ordonné par décret le gel des embauches au niveau fédéral, sauf pour l'armée. Le républicain avait fait du gel des embauches une grande promesse de campagne, tout en assurant que les secteurs de la santé, de la sécurité publique et l'armée seraient épargnés.

Ce gel "prend le contrepied de la progression spectaculaire du nombre d'employés fédéraux ces dernières années", a déclaré le nouveau porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer. Le décret "empêche notamment de remplacer les postes vacants et de créer de nouveaux postes sauf quand ils sont nécessaires pour satisfaire aux responsabilités concernant la sécurité nationale ou publique", a-t-il ajouté en conférence de presse.

Mesure anti-avortement

Le président américain a signé un décret interdisant le financement d'ONG internationales qui soutiennent l'avortement, s'attirant des condamnations immédiates d'organisations progressistes et de défense des femmes.

Donald Trump a pris cette mesure au lendemain du 44e anniversaire de "Roe V. Wade", l'arrêt emblématique de la Cour suprême qui a légalisé l'avortement en 1973 aux Etats-Unis, et deux jours après que des millions d'Américaines ont manifesté pour leurs droits.

"Les femmes les plus vulnérables dans le monde vont souffrir de cette politique, qui va saper des années d'efforts en faveur de la santé des femmes", a réagi Cecile Richards, la présidente de Planned Parenthood, le plus grand réseau de planning familial des Etats-Unis. "Cela va provoquer des fermetures de cliniques dans le monde entier, avec pour corollaire une augmentation des grossesses non désirées et des avortements dangereux", a-t-elle averti en appelant au "combat"A l'opposé, les associations "Pro Life", qui militent contre l'avortement, ont félicité Donald Trump pour son initiative.