Trump s'est-il enrichi grâce à la fondation d'un de ses fils qui finance un hôpital pour les enfants atteints du cancer ?

Selon une enquête de "Forbes", la Trump Organization, le groupe du président américain, aurait reçu "plus de 1,2 million de dollars" via la Fondation Eric Trump, dirigé par son deuxième fils. Franceinfo résume cette enquête.

Donald Trump arrive dans sa résidence de Turnberry (Royaume-Uni), le 24 juin 2016.
Donald Trump arrive dans sa résidence de Turnberry (Royaume-Uni), le 24 juin 2016. (JEFF J MITCHELL / GETTY IMAGES EUROPE)

C'est un événement mondain que le show-business américain ne saurait manquer. Tous les ans en septembre, les propriétaires de Cadillac, Maserati et autres Ferrari se donnent rendez-vous dans le comté de Westchester, dans l'Etat de New York, pour un tournoi de golf organisé par l'un des enfants du président américain Donald Trump, son deuxième fils, Eric, décrit le magazine américain Forbes (lien en anglais).

Comme chaque année depuis dix ans, la formule est la même : des amis fortunés de la famille présidentielle ainsi que des célébrités triées sur le volet se retrouvent au Trump National Golf Club, l'un des clubs de golf que possède le président américain, sur des hectares de gazon parfaitement arrosés. Des serveuses légèrement vêtues circulent parmi les invités et proposent des cigares, un dîner somptueux est servi.

Eric Trump, lors du 9e tournoi de golf organisé par sa fondation à Westchester (Etats-Unis), le 21 septembre 2015.
Eric Trump, lors du 9e tournoi de golf organisé par sa fondation à Westchester (Etats-Unis), le 21 septembre 2015. (GETTY IMAGES)

"Nous utilisons nos biens sans aucun frais"

Cette journée fastueuse a un but : lever des fonds pour l'hôpital pour enfants Saint-Jude, à Memphis (Tennessee), spécialisé dans le traitement contre le cancer. Grâce à cet événement, Eric Trump, aussi coprésident de la Trump Organization, le groupe de son père, déclare avoir récolté près de onze millions de dollars (environ 9,8 millions d'euros) de fonds pour l'hôpital ainsi que cinq autres millions (4,44 millions d'euros) à travers des événements menés pour d'autres associations. 

Comme ces levées de fonds sont organisées sur un terrain de golf qui appartient à sa famille, Eric Trump n'a aucune avance d'argent à faire. "Nous utilisons nos propriétés sans aucun frais", assure Eric Trump au magazine Forbes.

Mais, selon l'auteur de l'enquête, l'usage du terrain de golf serait bien facturé par la Trump Organization, qui en est propriétaire. Selon les comptes de la Fondation Eric Trump consultés par le magazine, "il est clair que l'usage n'était pas gratuit, décrit Forbes. La Trump Organization a reçu plus de 1,2 million de dollars [1 million d'euros]  pour l'utilisation de son terrain", dont les origines sont difficilement traçables. Selon plusieurs experts du golf cités par le magazine, cette somme serait d'ailleurs bien supérieure à ce que coûterait réellement un tel événement. 

Des pratiques interdites par la loi

En réalité, une autre fondation de la famille, la Fondation Donald J. Trump créée et dirigée par le président américain, se serait servie de celle d'Eric Trump pour verser près de 100 000 dollars (près de 90 000 euros) à la Trump Organization, l'empire de la famille qui se charge de gérer les avoirs immobiliers, touristiques ou encore hôteliers des Trump.

Les donateurs de la Fondation Eric Trump sont persuadés de verser de l'argent pour aider les enfants malades, mais plus de 500 000 dollars (plus de 440 000 euros) issus de ces fonds ont été reversés à d'autres associations "liées aux membres de la famille Trump ou à leurs intérêts". Quatre d'entre elles ont d'ailleurs payé la Trump Organization pour organiser des tournois au Trump National Golf Club.

Ces pratiques sont proscrites par les lois fiscales des Etats américains et des lois fédérales, qui interdisent le délit d'initié et les "pratiques de dons trompeuses". Surtout lorsque la personne qui facture la Fondation Eric Trump, à but non-lucratif , au nom de la Trump Organization, très lucrative, n'est autre que "Donald Trump en personne", poursuit le magazine. 

Eric Trump (à droite, en bermuda) lors de la 9e soirée de levée de fonds pour sa fondation à Westchester (Etats-Unis), le 21 septembre 2015.
Eric Trump (à droite, en bermuda) lors de la 9e soirée de levée de fonds pour sa fondation à Westchester (Etats-Unis), le 21 septembre 2015. (BOBBY BANK / WIREIMAGE)

"Donald Trump était fou"

Alors, quelle interdépendance financière Eric Trump et de Donald Trump entretiennent-ils ? Pour le comprendre, il faut remonter au début des années 2000. Lorsqu'il sort de l'université de Georgetown, Eric Trump décide d'utiliser une partie de sa fortune familiale afin de financer la recherche pour les enfants atteints de cancer. "Il y a quelque chose dans leur innocence qui m'a toujours touché", explique-t-il à Forbes. Après avoir visité plusieurs hôpitaux, il décide d'apporter son aide à l'hôpital Saint-Jude de memphis, "l'un des centres les plus connus au monde".

Eric Trump crée sa fondation sous le statut de public charity, ce qui lui permet de récolter la majeure partie de ses fonds de la part de donneurs extérieurs et d'être moins taxés sur les dons qu'il reçoit. Un avantage fiscal que Donald Trump n'aurait pas du tout accepté. Il aurait donc demandé à ce que la Fondation de son fils paye l'Organisation Trump lorsqu'elle organise des événements sur les terrains de golf de la famille.

"Donald Trump était fou, explique Ian Gillule, ancien directeur marketing du terrain de golf de Westchester à ForbesIl a dit : 'Je ne me soucie pas de savoir si c'est mon fils ou pas, tout le monde doit payer', confie-t-il. Je voyais qu'Eric recevait des factures. Je pensais tout le temps : 'Je peux pas croire que son père le facture alors qu'il gère des œuvres de charité'."

Une association caritative, mais lucrative

Autre transaction peu vertueuse, la Fondation Donald J. Trump aurait versé 100 000 dollars (près de 90 000 euros) à la Fondation Eric Trump pour que celle-ci puisse la reverser à la Trump Organization, via la hausse des coûts des événements organisés à Westchester. Interrogée par Forbes, la Fondation Eric Trump a refusé de commenter cette somme. "Il s'agit ici d'un blanchiment digne d'un cartel de drogues plutôt que de pratiques dignes d'œuvres de charité", estime le magazine américain.

Lors des quatre premières années d'organisation du tournoi, le coût de l'événement était en effet de 50 000 dollars (plus de 40 000 euros), une somme équivalente à ce que vaut l'utilisation du Trump National Golf Club pour une journée. Mais le prix a augmenté au fil des ans, atteignant 322 000 dollars (environ 286 000 euros) en 2015, développe Forbes.

"Ils portaient les deux casquettes", indique Patrick Langan, directeur du club de golf de Westchester de 2006 à 2015. Lors de réunions de gestion du club, "vous discutez avec des gens qui parlent de charité, mais qui pensent en même temps entreprise et affaires. C'est un club lucratif, ils pensent surtout à gagner de l'argent."

Après avoir été plusieurs fois épinglé par les médias pour ses pratiques douteuses avec ses fondations, le président américain a assuré en décembre 2016 qu'il allait dissoudre la Fondation Donald J. Trump. Le 7 juin 2017, elle était toujours en activité. Le même mois, Eric Trump a déclaré arrêter les actions caritatives de sa fondation et a changé le nom de cette dernière en Curetivity. Il a toutefois assuré qu'il continuerait de récolter de l'argent pour le centre de Saint-Jude de Memphis.