Cet article date de plus d'un an.

Présidentielle américaine : les services postaux au centre de l'élection

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Présidentielle américaine : la Poste au centre de l'élection
FRANCEINFO
Article rédigé par
Agnès Vahramian, Thomas Donzel - franceinfo
France Télévisions

L’élection présidentielle américaine reste maintenue au 3 novembre malgré la pandémie de coronavirus. Donald Trump est accusé de tout faire pour détruire la poste américaine afin de rendre impossible un vote par correspondance qui pourrait favoriser Joe Biden.

L'élection de l'homme le plus puissant du monde, va-t-elle dépendre des boîtes aux lettres ? Cette année, 75% des Américains pourraient voter par correspondance en raison de la pandémie de coronavirus. Un vote par courrier auquel Trump est opposé. "Le vote par correspondance sera la plus grande fraude de l'histoire des élections. Ils veulent envoyer des milliers de bulletins, et ce qu'il va se passer, c'est qu'ils vont se perdre. On va les retrouver empilés quelque part. Ce sera une véritable catastrophe", argue le président républicain.

Un sabotage ?

Des allégations sans preuve. Donald Trump craint en vérité une augmentation de la participation qui pourrait lui être défavorable. Mais pour ce scrutin, la poste américaine a besoin d'argent. Le service public connaît actuellement un plan d'économies. Tout le week-end, des électeurs inquiets pour le scrutin ont manifesté. La poste a elle-même prévenu : si une majorité d'Américains votent par correspondance, les bulletins n'arriveront jamais à temps pour être comptabilisés le 3 novembre. Le courrier habituel a déjà des semaines de retard. Les démocrates accusent Donald Trump de sabotage. Le Congrès se réunira en urgence dans la semaine pour tenter de financer la poste et le bon déroulé de l'élection présidentielle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.