Présidentielle américaine : le guide pour suivre la nuit électorale

Sur le web, à la radio ou à la télé, voire sur le dancefloor : les options sont nombreuses pour profiter des élections américaines all night long. Voici la liste non exhaustive by franceinfo.

Des Américains regardent le dernier débat entre Hillary Clinton et Donald Trump au siège du parti démocrate, en Californie.
Des Américains regardent le dernier débat entre Hillary Clinton et Donald Trump au siège du parti démocrate, en Californie. (FREDERIC J. BROWN / AFP)

Des hot-dogs, des muffins et quelques litres de café bien fort... Si vous aimez la politique américaine, vous êtes peut-être déjà équipé pour une nuit aux couleurs de la bannière étoilée. Mardi 8 novembre, les Américains votent pour élire leur nouveau président. La campagne électorale, qualifiée de "longue et amère" par le New York Times, touche (enfin) à son terme. Et les résultats pourraient être serrés.

>> Suivez en direct la présidentielle américaine sur franceinfo

Décalage horaire oblige, après une nuit de suspense, le verdict tombera à l'aube en France : Hillary Clinton ou Donald Trump succèdera à Barack Obama à la tête de la première puissance mondiale. Mais les premiers décomptes, ceux des bureaux de vote de la côte Est, commenceront à arriver vers 1 heure du matin. Ils pourraient départager rapidement les candidats, puisque la plupart des états indécis se situent à l'est.

Pour vivre cette "nuit américaine" en direct, de nombreuses options s'offrent à vous : radio, télévision, sites web vous proposent tous des lives et des éditions spéciales. Mais vous pouvez aussi vivre l'élection à l'extérieur, de façon festive. Voici le guide (non exhaustif) de franceinfo pour ne rien rater de ces élections.

Toute la nuit sur franceinfo.fr et sur le web

Sur franceinfo.fr. La rédaction numérique de franceinfo est mobilisée pour ces élections avec un direct dédié ouvert dès maintenant. Vous pourrez y suivre les résultats minute par minute mais aussi poser vos questions à nos journalistes. 

A partir de 17 heures, le site se met à l'heure américaine, avec le décompte des grands électeurs remportés par chaque candidat, des cartes mises à jour avec les résultats dans chaque Etat. Mais aussi de nombreux contenus inédits, les événements de la nuit et les réactions des candidats. 

En version originale. Pour les anglophones, sachez que le New York Times ouvre tous ses contenus de façon illimitée du 7 au 9 novembre. Vous pouvez aussi jeter un œil aux sites des autres grands médias américains comme le Washington Post, le Wall Street Journal, USA Today, Politico ou CNN.

Sur les réseaux sociaux. En 2012, Obama avait annoncé sa victoire sur Twitter. D'où l'intérêt de ne pas snober le réseau social. Vous pouvez vous abonner aux comptes Twitter des candidats @HillaryClinton, @realDonaldTrump, @DrJillStein et @GovGaryJohnson. Ou encore de leurs responsables com', @BrianFallon pour Clinton et @DanScavino pour Trump, qui ne manqueront de publier des informations tout au long de la nuit.

Côté journalistes, abonnez-vous aux correspondants de France 2 Jacques Cardoze et Valérie Astruc et à l'envoyé spécial de la chaîne, Clément LeGoff. Vous pouvez également suivre le correspondant de France Inter Frédéric Carbonne ou encore les envoyés spéciaux de franceinfo, Alice Serrano, Isabelle LabeyrieElise Deleve et Célia Quilleret.

A noter que même si la nuit américaine de i-Télé a été annulée pour cause de grève, la journaliste Laurence Haïm, correspondante pour Canal+ depuis 2001, continue à travailler et à live-tweeter.

Des éditions spéciales à la radio ou à la télévision

Sur France Télévisions. Le "20 heures" de France 2 sera présenté par David Pujadas depuis New York, tout comme le "Grand Soir 3" présenté par Francis Letellier. La chaîne d'info en continu franceinfo fait également sa nuit américaine avec une édition spéciale de 21h30 à 9h30 (dont un décrochage sur France 24 entre 1 heure et 3 heures), avec des invités en plateaux et des envoyés spéciaux, ainsi que des reportages et des modules sur l'élection.

A Radio France. Pour ceux qui préférent le tout sonore, Fabienne Sintes et Thomas Snégaroff prendront l’antenne de franceinfo à minuit. Dès maintenant, vous pouvez leur poser vos questions sur Twitter avec le hashtag #fafaroff2016. Jean-Michel Aphatie prendra le relais au petit matin pour recueillir les premières réactions de responsables politiques français. Les autres antennes du groupe sont aussi mobilisés.

En version originale. Si vous êtes bon en anglais, foncez sur les principales chaînes américaines (CNN, MSNBC, Fox News...) qui sauront vous tenir en haleine. Ces chaînes sont généralement accessibles à partir des différentes box françaises.

Et dans la vraie vie...

Pourquoi ne pas profiter de cette nuit électorale de façon plus festive que dans votre salon ?

Le plus gros événement de la capitale est probablement celui de la Maison de la Radio. Elle ouvre exceptionnellement ses portes au public à partir de 18 heures mardi et jusqu'à 9 heures mercredi. Depuis la "maison ronde", vous pourrez suivre les élections, mais aussi manger des burgers et même vous déhancher sur la piste de danse. Au programme, plutôt chargé : un grand débat "Où vont les Etats-Unis?", animé par franceinfo et Le Monde, la diffusion sur grand écran des résultats, une expo photo, du jazz, la projection de documentaires et de films et un DJ set animé "US Night Live" de minuit à 2 heures.

Si vous voulez vivre les élections auprès d'Américains, c'est possible. Expats Paris organise un événement à L'appart, un bar situé près des Champs-Elysées, ouvert à toutes les sensibilités politiques. Et Democrats Abroad France, l'association des démocrates à l'étranger, s'installe au Palais Maillot, de 23 heures à 6 heures du matin : des écrans géants projetteront la chaîne américaine CNN, et un DJ set vous fera danser jusqu'à l'aube.

Sinon, vous pouvez opter pour la soirée du Harry's Bar, pub mythique qui propose aux Américains de Paris de voter pour de faux un mois avant les élections – et dont les résultats tombent souvent juste. Cette fois, Hillary Clinton est largement en tête.