Présidentielle américaine : l'importance du vote portoricain pour Donald Trump

La Floride est un des Etats cruciaux pour Donald Trump s'il veut se faire réélire à la tête des Etats-Unis. La communauté portoricaine pourrait détenir la clé et tout faire basculer.

S'il ne gagne pas en Floride, Donald Trump n'a quasiment aucune chance de remporter l'élection présidentielle américaine mardi 3 novembre. Alors, toutes les voix comptent pour lui, à commencer par celles de l'électorat portoricain, dont la communauté est très présente en Floride. Elle représente 27% de l'électorat hispanique de l'Etat, c'est presque autant que ceux d'origine cubaine, plutôt conservateurs et enclin à voter pour le candidat républicain, mais hors de question pour eux d'être assimilés aux Cubains. "Vous ne pouvez pas mettre les Portoricains dans le même panier que les Cubano-Américains. Les Portoricains sont plutôt progressistes, ils croient au système d'aides sociales, ils croient qu'il faut s'occuper des pauvres et qu'il faut une couverture santé universelle", clame Maria Revelles, membre de la communauté.

Les Portoricains en veulent à Trump

Surtout, beaucoup se souviennent de l'attitude de Donald Trump en 2017 après le passage de l'ouragan Maria, qui avait fait 3 000 morts à Porto Rico. Il avait fait preuve d'une certaine désinvolture allant jusqu'à jeter des rouleaux d'essuie-tout à des sinistrés lors d'une distribution de vivres. L'image forte a été réutilisée par Barack Obama lors d'un meeting de soutien à Joe Biden. Elle pourrait aussi coûter cher au candidat républicain. Pas sûr cependant que son impopularité se traduise par un vote massif pour le démocrate dans cette communauté qui est difficile à mobiliser. Les sondages créditeraient Joe Biden de "seulement" 66% des voix alors que Barack Obama avait obtenu 80% en 2012.

Image d\'illustration.
Image d'illustration. (FRANCEINFO)