Non, les "gilets jaunes" n'ont pas scandé "Nous voulons Trump" comme le suggère le président américain

Donald Trump a retweeté un commentateur conservateur, qui affirme sans aucune preuve que les "gilets jaunes" ont chanté "Nous voulons Trump" dans les rues de Paris. 

Un \"gilet jaune\" à Paris, le 1er décembre 2018. 
Un "gilet jaune" à Paris, le 1er décembre 2018.  (AFP)

Les "gilets jaunes" ont de nombreuses et diverses revendications, mais avoir Donald Trump comme président n'en fait pas partie. C'est pourtant la théorie avancée, contre toute évidence, par un commentateur conservateur retweeté par Donald Trump, qui lui offre la caisse de résonance de ses 55 millions d'abonnés sur le réseau social.

"Il y a des émeutes dans la France socialiste en raison de taxes d'extrême gauche sur l'essence", écrit Charlie Kirk, créateur de l'organisation conservatrice Turning Point USA. "Les médias n'en parlent presque pas. L'Amérique est en plein boom, l'Europe brûle. Ils veulent cacher la rébellion de la classe moyenne contre le marxisme culturel", poursuit-il, en ajoutant : "les gens scandent 'Nous voulons Trump' dans les rues de Paris". Une affirmation qu'aucun élément concret ou témoignage sur le terrain ne vient corroborer.

Une vidéo prise à Londres 

Selon les services de fact-checking de l'AFP, il semblerait que Charlie Kirk se soit basé sur une vidéo publiée le 2 décembre sur Twitter et relayée au moins 17 000 fois. Mais de toute évidence, cette vidéo, présentée comme ayant été filmée en France, vient en réalité de Londres, et date probablement de juin.