L’État américain d’Hawaï signe les accords de Paris

A contre-pied du gouvernement fédéral, Hawaï est devenu le 6 juin le premier État américain à rejoindre les accords de Paris sur le climat.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le gouverneur d’Hawaï David Ige et les représentants de son État, on signé ce mercredi deux projets de lois qui montrent leur soutien aux accords de Paris. “Ici à Hawaï, l’état des ressources naturelles est essentiel à notre mode de vie, à notre économie et à notre culture”, a souligné le gouverneur dans un discours précédant la signature du document qui officialise le ralliement d’Hawaï aux accords décidés lors de la COP 21.  

Le changement climatique est réel.

David Ige, gouverneur de Hawaï

 “Le changement climatique est réel. Contrairement à ce que certains peuvent dire”, a affirmé David Ige. Le 1er juin, le président Donald Trump avait annoncé le retrait des État-Unis des accords sur le climat. En prenant une direction différente des décisions fédérales, Hawaï devient le premier État américain à s’engager pour la défense de l’environnement.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Le gouverneur de Hawaï David Ige
Le gouverneur de Hawaï David Ige (Brut)