Trump refuse aux personnes transgenres de servir dans l'armée américaine

Le président des Etats-Unis revient sur une promesse de l'administration Obama.

Le président américain, Donald Trump, le 24 juillet 2017 sur une base militaire dans le Maryland.
Le président américain, Donald Trump, le 24 juillet 2017 sur une base militaire dans le Maryland. (SAUL LOEB / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La possibilité pour les personnes transgenres de servir dans l'armée américaine promise par l'administration Obama en 2016 est écartée par son successeur, Donald Trump. "Après consultation de mes généraux et des experts militaires, soyez avisés que le gouvernement des Etats-Unis n'acceptera pas ou ne permettra pas les personnes transgenres à servir dans une quelconque capacité dans l'armée américaine", a tweeté Donald Trump, mercredi 26 juillet.

"Notre armée doit se concentrer sur une victoire décisive et totale et ne peut supporter le fardeau des coûts médicaux énormes et les perturbations que des personnes transgenres dans l'armée entraîneraient. Merci", a poursuivi le président américain dans une série de trois tweets.

Capture d\'écran du compte Twitter de Donald Trump.
Capture d'écran du compte Twitter de Donald Trump. (FRANCEINFO)

Une promesse d'Obama prévue pour 2018 

Cette décision s'inscrit dans un contexte de pression d'une partie du camp républicain qui remet en cause les mesures prises sous l'administration de Barack Obama en faveur des personnes transgenres, un sujet très polémique aux Etats-Unis malgré le très petit nombre de personnes concernées.

Au début du mois, le secrétaire à la Défense, Jim Mattis, avait annoncé qu'il retardait de six mois, au 1er janvier 2018, l'ouverture du recrutement militaire américain aux personnes transgenres décidée par Barack Obama. Selon le ministère de la Défense, il y aurait entre 2 500 et 7 000 personnes transgenres sur les 1,3 million de militaires en activité.