La guerre commerciale est déclarée

Donald Trump a décidé de taxer les importations d’acier et d’aluminium. Cette décision remet grandement en question les relations commerciales entre les États-Unis et la Chine, le Mexique ou le Canada.

FRANCE 3

Lorsqu’il taxe les importations d’acier et d’aluminium aux États-Unis, Donald Trump se montre entouré d’ouvriers américains. Une signature qui symbolise sa politique protectionniste régulièrement réaffirmée. La taxe du président américain va sanctionner ses partenaires commerciaux. Cette politique agressive peut-elle donner des résultats ? Le premier enjeu est le bras de fer entre les États-Unis et la Chine. La Chine vend beaucoup plus aux Américains que les Américains aux Chinois. Le déficit est de 320 milliards d’euros pour les États-Unis, mais la Chine vient de faire des concessions : elle va importer du bœuf et du gaz naturel américain.

Le Canada en colère

L’autre dossier qui fâche est celui de l’Accord libre échange nord-américain (ALENA), un accord qui lie les États-Unis avec le Mexique et le Canada depuis 25 ans. Donald Trump dénonce les délocalisations d’entreprises américaines au Mexique, à l’origine de licenciements. Le président américain a obtenu la renégociation du traité dans un climat tendu. Les Canadiens sont en effet en colère contre les taxes sur l’acier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump donne une conférence de presse à la Maison Blanche, à Washington, le 1er juin 2018.
Le président américain Donald Trump donne une conférence de presse à la Maison Blanche, à Washington, le 1er juin 2018. (SAUL LOEB / AFP)