Jérusalem : une ville à deux vitesses

La décision de Donald Trump de faire déménager l'ambassade américaine à Jérusalem pose la question du statut de cette ville. Qu'en pense-t-on à Jérusalem ?

France 2

Depuis 50 ans, Jérusalem est entièrement contrôlée par les Israéliens. De 1949 à 1967, la ville fut divisée en deux. L'ouest, juif, était administré par Israël. L'est, arabe, était contrôlé par la Jordanie. Aujourd'hui, cette frontière n'existe plus. Malgré les réprobations internationales, les Israéliens parlent de Jérusalem comme d'une ville unifiée.

Irréconciliables depuis maintenant un demi-siècle

Depuis 50 ans, il n'existe plus officiellement de démarcation entre Jérusalem-Est et Jérusalem-Ouest. Mais, dans les faits, il reste bien deux villes très différentes. La différence de développement des territoires est visible. L'accès à l'éducation, aux services publics, aux loisirs et aux services de santé sont nettement plus facile à l'ouest qu'à l'est. Les positions des deux parties sont irréconciliables depuis maintenant un demi-siècle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Palestiniens réunis pour dénoncer la décision de Donald Trump, le 8 décembre 2017, à Rafah, dans la bande de Gaza.
Des Palestiniens réunis pour dénoncer la décision de Donald Trump, le 8 décembre 2017, à Rafah, dans la bande de Gaza. (ABED DEEB / AFP)