Jérusalem : une situation qui s'envenime au-delà des frontières

En direct de la Ville Sainte, Franck Genauzeau revient sur les manifestations de protestation qui sont nées dans plusieurs villes du Moyen-Orient et qui s'étendent même dans certains pays musulmans d'Asie.

FRANCE 2

La décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël ne passe définitivement pas. "La situation s'est tendue, s'est envenimée à Jérusalem. Toute à l'heure des jets de projectiles sont arrivés sur les forces de sécurité qui sont donc intervenues de façon assez sévère, assez musclée, bousculant au passage la presse qui était là pour faire son travail", explique sur place Franck Genauzeau. "Ces manifestations, elles sont pour l'instant relativement limitées dans leur ampleur. Cela n'est pas le cas en Cisjordanie où il y a plusieurs manifestations de protestation contre la décision de Donald Trump qui ont dégénéré, notamment dans les grandes villes comme Ramallah, Hébron et Bethléem". 

L'Asie touchée par les protestations

Selon le journaliste, "cette contestation s'étend au delà des frontières désormais. Plusieurs milliers de personnes sont descendues dans les rues d'Istanbul. Même chose en Jordanie, en Irak ou encore en Iran où des drapeau américains et israéliens ont été brûlés". La contestation s'étend par ailleurs au-delà des frontières de la région. "Par exemple, dans les grands pays majoritairement musulmans d'Asie comme le Pakistan, la Malaisie, ou encore l'Indonésie. Une réunion en urgence du Conseil de sécurité doit avoir lieu à l'ONU à New York avec au centre de ces discussions, la décision de Donald Trump et ces manifestations".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un Palestinien brûle un drapeau américain le 7 décembre 2017 près de Ramallah, en Cisjordanie. 
Un Palestinien brûle un drapeau américain le 7 décembre 2017 près de Ramallah, en Cisjordanie.  (ABBAS MOMANI / AFP)