Jérusalem : la ville monde

Jérusalem est sous le feu des projecteurs depuis l'annonce de Donald Trump qui la considère comme étant la capitale d'Israël. Une décision qui ne plait pas aux Palestiniens de la ville.

FRANCEINFO

Jérusalem, ville sainte, est le berceau de trois religions monothéistes. Elle compte aujourd'hui 69,9 % de juifs, 36,1% de musulmans et 1,4% de chrétiens. "Il n'y a pas vraiment d'autres exemples au monde d'une ville qui, depuis tellement de temps, focalise l'attention d'une aussi grande partie de l'humanité. Ce n'est pas la Mecque, ce n'est pas Rome, pas Lourdes, c'est une ville autour de laquelle les grandes religions, les grandes cultures, les grandes civilisations ont leur mot à dire", explique Vincent Lemire, Me de conférence en histoire contemporaine à l'Université Paris-Est Marne-La-Vallée.

Donald Trump a voulu prendre le destin de cette ville

C'est une ville à vocation universelle depuis toujours. "C'est d'ailleurs une ville qui en souffre. C'est pour cette raison que la communauté internationale a toujours cherché à prendre en charge le destin de cette ville. Depuis la Société des Nations, après la Première Guerre mondiale et puis depuis la création de l'ONU après la Seconde Guerre mondiale. Jérusalem est une ville monde", continue Vincent Lemire. Mais Donald Trump a décidé de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, alors que la ville compte 40% de Palestiniens. 



Le Dôme du Rocher vu depuis le mont des Oliviers, à Jérusalem, le 17 avril 2015.
Le Dôme du Rocher vu depuis le mont des Oliviers, à Jérusalem, le 17 avril 2015. (MAXPPP)