Cet article date de plus de deux ans.

Israël : Benyamin Nétanyahou a trouvé le site où sera baptisé la colonie "Donald Trump" sur le plateau du Golan occupé

Le Premier ministre israélien avait promis au président américain de baptiser une colonie à son nom. Une façon de le remercier d'avoir reconnu la souveraineté de l'Etat hébreu sur la partie du plateau du Golan syrien occupé par Israël.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou à Jérusalem, le 12 mai 2019. (GALI TIBBON / POOL)

Pour le remercier d'avoir reconnu la souveraineté de l'Etat hébreu sur la partie du plateau du Golan syrien occupé par Israël, Benjamin Netanyahou avait promis à Donald Trump de baptiser une colonie à son nom. Le "processus" avance bien : un site a été retenu sur place. "Nous avons déjà sélectionné un site sur les hauteurs du Golan où cette nouvelle communauté sera établie", a expliqué le Premier ministre israélien, dimanche 12 mai, au début du conseil des ministres hebdomadaire. 

Israël a pris à la Syrie cette partie du Golan pendant la guerre des Six Jours de 1967, avant de l'annexer en 1981. L'ONU, qui n'a jamais reconnu cette annexion, considère que l'Etat hébreu occupe cette partie du plateau du Golan. Les colonies, des implantations civiles israéliennes dans des territoires occupés, sont illégales au regard du droit international. 

Environ 18 000 Syriens appartenant à la communauté druze vivent toujours dans le Golan occupé, où se sont installés 20 000 colons israéliens dans 33 colonies de peuplement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.