VIDÉO. États-Unis : séparer les enfants de leurs parents migrants, la mesure de Donald Trump fait scandale

En un mois, 2 000 mineurs de plus de 4 ans ont été séparés de leurs familles. Les parents sont placés en détention, les enfants dans des centres. L'administration de Donald Trump parle de "tolérance zéro".

Voir la vidéo
FRANCE 2

Des cages dans un hangar de la police de l'immigration américaine. À l'intérieur, des parents et des enfants migrants illégaux, parfois séparés par les policiers. En un mois, 2 000 mineurs de plus de 4 ans ont été séparés de leurs familles. L'administration de Donald Trump parle de "tolérance zéro". "Les États-Unis ne seront pas un camp de migrants et ne seront pas un centre d'accueil pour réfugiés. Regardez ce qu'il se passe en Europe et ailleurs, on ne peut pas autoriser cela ici", a déclaré Donald Trump. Par le passé, la police fermait les yeux sur les familles de sans-papiers arrêtées aux frontières. Les parents n’étaient pas jugés, pas envoyés en prison, aucune administration ne voulait incarcérer les enfants.

Des voix s'opposent à Donald Trump

Cette fois, c'en est terminé : depuis un mois, les parents partent en prison, les enfants restent dans des centres de rétention pour une durée indéterminée. Les démocrates crient au scandale. Melania Trump elle-même a déclaré le 17 juin dernier que "le pays doit respecter ses lois, mais doit aussi être gouverné avec le cœur". S'il a entendu les critiques, Donald Trump ne mettra fin à cette politique de séparation des familles que s'il obtient les milliards de dollars nécessaires à la construction du mur entre le Mexique et les États-Unis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des demandeurs d\'asile venus d\'Amérique centrale arrêtés par la police aux frontières américaine, le 12 juin 2018, près de McAllen au Texas (Etats-Unis).
Des demandeurs d'asile venus d'Amérique centrale arrêtés par la police aux frontières américaine, le 12 juin 2018, près de McAllen au Texas (Etats-Unis). (JOHN MOORE / AFP)