États-Unis : volte-face de Donald Trump après la prise du Capitole par ses partisans

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Etats-Unis : volte face de Donald Trump après la prise du Capitole par ses partisans
France 3
Article rédigé par
A.Vahramian, S.Sangouard, A.Monange - France 3
France Télévisions

Le président sortant se dit "scandalisé" par les violences lors de l’intrusion, mercredi 6 janvier, de ses partisans dans le Capitole de Washington (Etats-Unis), qui a fait cinq morts. Donald Trump est de plus en plus isolé.

Donald Trump a tweeté, jeudi 7 janvier dans la soirée, une vidéo où il acte enfin sa défaite. "Une nouvelle administration entrera en fonction le 20 janvier, mon objectif est maintenant d’assurer une transition fluide, ordonnée et transparente". Il condamne les insurgés qui ont envahi, le mercredi 6 janvier, le Congrès américain à Washington, 24 heures après les avoir encouragés. Il leur avait pourtant lancé avant l’invasion du bâtiment qui symbolise la démocratie américaine : "Nous allons marcher ensemble sur le Capitole".

11 membres du cabinet et gouvernement ont démissionné

Donald Trump a été contraint d’enregistrer cette vidéo, menacé par de nombreuses poursuites judiciaires pour encouragement à l’insurrection. En deux jours, 11 membres du cabinet et du gouvernement ont démissionné. Certains démocrates veulent profiter de l’isolement du président sortant pour lancer une procédure de destitution. Mais il reste 12 jours avant l’investiture du nouveau président, trop court pour cette procédure d’"impeachment". Donald Trump a annoncé qu’il ne serait pas présent pour la cérémonie qui consacrera Joe Biden comme le nouveau président des États-Unis. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.