Etats-Unis : Trump attendra la fin du "shutdown" pour prononcer son discours sur l'état de l'Union

Le président américain doit s'exprimer devant le Congrès le 29 janvier pour cette allocution annuelle qui est l'occasion de faire un état des lieux de la politique conduite aux Etats-Unis.

Le président américain Donald Trump, à Washington, la capitale fédérale américaine, le 29 novembre 2018.
Le président américain Donald Trump, à Washington, la capitale fédérale américaine, le 29 novembre 2018. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

Donald Trump a annoncé, mercredi 23 janvier, vouloir attendre la fin du "shutdown", la paralysie partielle des administrations fédérales, pour prononcer le traditionnel discours sur l'état de l'Union. "Je ne recherche pas d'autre enceinte pour le discours sur l'état de l'Union parce qu'il n'y en a aucune qui puisse rivaliser avec l'histoire, la tradition et l'importance de la Chambre des représentants", a écrit sur Twitter le président américain, ajoutant que cela se ferait "dans un futur proche".

Le président américain doit s'exprimer devant le Congrès le 29 janvier pour cette allocution solennelle annuelle qui est l'occasion de faire un état des lieux de la politique conduite aux Etats-Unis.

Le plus long "shutdown"

La venue de Trump fait pourtant l'objet d'incertitudes depuis que la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi lui a adressé un courrier le 16 janvier lui suggérant de ne pas se déplacer jusqu'au Congrès pour des raisons de sécurité liées à la paralysie partielle de l'administration.

Le "shutdown" en cours est historique : c'est le plus long de l'histoire du pays. Faute d'accord, les budgets de certaines administrations sont bloqués depuis le 22 décembre. Quelque 800 000 employés fédéraux se retrouvent soit au chômage forcé, soit à travailler sans solde si leurs emplois sont jugés essentiels.