États-Unis : quel destin pour les enfants migrants séparés de leurs parents ?

Les migrants enfants ne seront plus séparés de leurs parents. Donald Trump a signé un décret allant dans ce sens hier, mercredi 20 juin. Mais il ne s'applique pas aux 2 300 enfants déjà arrachés à leurs parents.

FRANCE 2

Quel avenir pour les 2 300 enfants filmés à travers des cages et dont les images ont fait le tour du monde ? Comme ce fut le cas pour des dizaines de milliers avant eux, les enfants sont placés dans des centres de rétention, comme celui de Casa Padre. Ce centre pour garçons situé à la frontière mexicaine accueille des migrants arrivés ces derniers jours. L'établissement ressemble à n'importe quelle école américaine avec des salles de classe où l'on dispense des cours d'anglais, une cantine, un internat, et des salles de sport pour les activités physiques qui occupent au moins la moitié de la journée.

Un casse-tête en perspective

Habituellement, cette première étape n'est pas censée durer plus de 20 jours, mais la séparation avec les parents est une première qui pose question à tous les politiques. Le décret signé hier par le président américain constitue une première, car Donald Trump n'a pas assoupli la situation pour les parents. La Maison-Blanche semble perdue. Ce matin, Melania Trump, elle-même immigrée aux États-Unis, s'est invitée dans l'un de ces centres pour s'intéresser à leur sort. Le problème, c'est que les parents vont d'abord devoir passer devant un juge et s'il prononce l'expulsion, les retrouvailles avec son enfant ne pourront se faire, alors que le décret présidentiel est censé faire foi. Un vrai casse-tête en perspective.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Première dame américaine Melania Trump assiste à une réunion du service social à McAlen au Texas (Etats-Unis), le 21 juin 2018.
La Première dame américaine Melania Trump assiste à une réunion du service social à McAlen au Texas (Etats-Unis), le 21 juin 2018. (CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)