Etats-Unis : le Sénat s'oppose à Donald Trump et bloque une vente d'armes à l'Arabie saoudite

De nombreux sénateurs, critiques de l'Arabie saoudite en raison de la guerre au Yémen, souhaitent également que Riyad soit tenu responsable du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, en octobre en Turquie. 

Le Capitole, siège de la Chambre des représentants et du Sénat américains, à Washington (Etats-Unis), le 10 décembre 2018. 
Le Capitole, siège de la Chambre des représentants et du Sénat américains, à Washington (Etats-Unis), le 10 décembre 2018.  (MANDEL NGAN / AFP)

Le chambre haute des Etats-Unis dit non à Donald Trump. Le Sénat américain a bloqué une vente d'armes à l'Arabie saoudite et à d'autres pays arabes, jeudi 20 juin, malgré l'autorisation de ces ventes par le président américain. Ce refus est un signe de défiance clair à la politique présidentielle américaine, favorable à Riyad malgré la guerre au Yémen et l'assassinat d'un journaliste saoudien, Jamal Khashoggi, en Turquie.

Plusieurs élus de la majorité républicaine ont voté avec les démocrates pour s'opposer à cette vente, que l'administration Trump avait autorisée en invoquant une situation d'urgence provoquée par l'Iran, afin de contourner le Congrès. 

Les parlementaires américains expriment de plus en plus de critiques à l'égard de l'Arabie saoudite, en raison des raids aériens de la coalition de pays arabes contre les rebelles yéménites Houtis. Cette guerre a tué des dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux civils, selon les ONG. De nombreux sénateurs souhaitent également que l'Arabie saoudite soit tenue responsable du meurtre de Jamal Khashoggi. Exilé aux Etats-Unis, où il écrivait régulièrement pour le Washington Post, le journaliste saoudien a été vu pour la dernière fois le 2 octobre 2018, alors qu'il pénétrait au consulat général d'Arabie saoudite à Istanbul (Turquie).