États-Unis : l'enregistrement qui incrimine Donald Trump

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
États-Unis : l'enregistrement qui incrimine Donald Trump
France 2
Article rédigé par
M.Burgot, T.Donzel, L.Setyon - France 2
France Télévisions

Donald Trump ne s’est pas résigné et espère toujours pouvoir faire invalider la victoire de son rival Joe Biden à l’élection présidentielle, deux semaines avant la passation de pouvoir. Il n’a pas hésité à téléphoner au directeur des opérations de l’État de Géorgie pour lui demander de retrouver 11 000 bulletins pour faire pencher la balance de son côté. 

C’est un président s’accrochant au pouvoir de façon quasi maladive. Donald Trump a contacté samedi 2 janvier le principal responsable du scrutin dans l’État de Géorgie, un état qu’il a perdu, pour lui demander de retrouver 11780 bulletins à son nom. "Écoutez, ce que je demande, c’est ça. Je veux juste trouver 11 780 voix", lance-t-il à Brad Raffensperger, entre menace et flagornerie. Il exige un troisième décompte, et énumère de supposées fraudes, comme il le fait depuis plusieurs semaines : "Vous pensez que des bulletins de vote ont été détruits dans le comté de Fulton ? Parce que c’est ce que dit la rumeur", ajoute-t-il.

Des pressions jamais vues

Embarrassé mais ferme, l’élu républicain répète qu’il n’y a pas de fraude. "Dites-moi Brad, qu’allons-nous faire ? Nous avons gagné cette élection, ce n’est pas juste de nous la voler", rétorque Donald Trump dans un dernier élan. Une telle pression d’un président sur un élu, c’est du jamais-vu. Pas prêt à lâcher le pouvoir, il appelle ses soutiens à une manifestation à Washington mercredi, le jour où le Congrès est censé valider les résultats de cette présidentielle. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.