Etats-Unis : Donald Trump nomme le néoconservateur John Bolton conseiller à la sécurité nationale

Le président américain a ainsi annoncé le départ de H.R. McMaster. C'est un nouveau changement de taille dans son équipe après une cascade de limogeages et de démissions ces derniers mois.

John Bolton fait un discours lors de la Conservative Political Action Conference (CPAC), le 22 février 2018 à National Harbor (Etats-Unis).
John Bolton fait un discours lors de la Conservative Political Action Conference (CPAC), le 22 février 2018 à National Harbor (Etats-Unis). (ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le poste est très influent. Donald Trump a choisi, jeudi 22 mars, le néoconservateur John Bolton, analyste sur la chaîne Fox News, comme conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche. Sa nomination intervient au moment d'aborder des négociations historiques avec la Corée du Nord et à l'approche d'une échéance cruciale sur l'avenir de l'accord sur nucléaire iranien, dont cet ancien ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU est un grand pourfendeur.

"Je suis heureux d'annoncer qu'à compter du 9 avril 2018, John Bolton sera mon nouveau conseiller à la sécurité nationale", a écrit le président des Etats-Unis sur Twitter, annonçant, avec le départ de H.R. McMaster, un nouveau changement de taille dans son équipe après une cascade de limogeages et de démissions ces derniers mois.

Connu pour sa moustache, son goût de le provocation et son style parfois abrasif, John Bolton, 69 ans, fut l'un des chefs de file des "faucons" au sein de l'administration de George W. Bush et son ambassadeur aux Nation unies. Fervent partisan du recours à la force sur la scène internationale, il n'est pas en accord avec le président septuagénaire sur tous les dossiers : il est en particulier un infatigable défenseur de la guerre en Irak que Donald Trump n'a eu de cesse de critiquer pendant sa campagne.

"C'est un honneur, a-t-il réagi peu après sa nomination. J'accepte humblement son offre."