États-Unis : Donald Trump menace d'envoyer l'armée "régler le problème"

Aux États-unis, alors que deux autopsies ont confirmé le décès par asphyxie de George Floyd, la colère se propage. Après une nouvelle nuit d'émeutes, mardi 2 juin, Donald Trump a menacé de déployer l’armée. 

FRANCE 3

Des milliers de manifestants ont décidé de braver le couvre-feu imposé par les autorités dans plusieurs grandes villes des États-Unis. À Portland, New York, Denver ou Washington, ils refusent de quitter la rue. Si, à certains endroits, les marches se déroulent dans le calme, à d’autres, les tensions sont vives : pillages et affrontements avec les forces de l’ordre. Pour afficher une maîtrise de la situation, le président américain s’est rendu à l’église Saint John, proche de la Maison Blanche, brandissant ostensiblement une Bible. 

Le frère de George Floyd a appelé à des marches sans violence 

Donald Trump a appelé les gouverneurs à plus de fermeté et menacé de déployer l’armée : "Si un État ou un maire refuse de prendre les mesures nécessaires pour défendre la sécurité et les biens de leurs résidents, alors je déploierai l’armée des États-Unis pour régler rapidement le problème à leur place." Une menace bien loin d’impressionner les protestataires, comme à Philadelphie où policiers et manifestants se sont fait face pendant plusieurs heures. Le frère de George Floyd a également appelé à des marches sans violence. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation contre les violences policières et raciales à Las Vegas, le 1er juin 2020.
Une manifestation contre les violences policières et raciales à Las Vegas, le 1er juin 2020. (BRIDGET BENNETT / AFP)