Donald Trump élu président : les ralliements d'anciens adversaires ont débuté

Après l'élection de Donald Trump comme 45e président des États-Unis, des ralliements surprenants ont débuté. Le signe du cynisme en politique.

FRANCE 2

Pour le patron du Parlement, il est temps de faire copain-copain avec le nouveau Président élu. Une scène encore impensable il y a quelques jours. Paul Ryan tout sourire, s'improvise vieille connaissance du couple présidentiel. Décidément, les querelles du passé sont oubliées. "Donald Trump a connu la victoire la plus incroyable qu'on n'ait jamais vue et on va faire de cette victoire une grande avancée pour le peuple américain", a déclaré le président de la chambre des représentants.

Un ennemi peut devenir un ami

Durant la campagne, ces deux-là n'ont pourtant pas cessé de s'opposer et pas toujours de façon très aimable. Même chose pour la deuxième personne la plus importante du Congrès. Pendant la campagne, Mitch McConnell disait de Trump qu'il n'était ni sérieux ni crédible. Hier, jeudi 10 novembre, Donald Trump a pu se rendre compte qu'un ennemi peut devenir un ami. Ces trois hommes, tous Républicains, sont censés gouverner ensemble. Loin des combats féroces du Congrès, les deux First ladies se préparent à une passation de pouvoir bien plus douce.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump, 45e président des États-Unis.
Donald Trump, 45e président des États-Unis. (JIM WATSON / AFP)