Diplomatie : faut-il rencontrer Kim Jong-un ?

Avec sa rencontre historique avec Kim Jong-un, Donald Trump compte aborder la question du nucléaire Nord-Coréen. Mais cela se fera-t-il au détriment de celle des droits de l'homme ?

Franceinfo tv

Le président américain Donald Trump rencontrera Kim Jong-un, le dirigeant nord-coréen, à Singapour le mardi 12 juin. Jusqu'à ce jour, les chefs d'État se sont montrés plutôt frileux vis-à-vis des leaders successifs de la Corée du Nord, à l'exception de Xi Jingping, le président chinois. Kim Jong-un a également rencontré récemment son homologue du Sud, Moon Jae-in, pour évoquer la dénucléarisation de son pays. "Si l'on veut faire évoluer les choses, il faut discuter avec Kim Jong-un", estime Dorian Malovic, co-auteur de Le Monde selon Kim Jong-un.

Mettre de côté les droits de l'homme ?

Les pays voisins, directement menacés par le programme nucléaire nord-coréen, ont intérêt à reprendre le dialogue avec Pyongyang. Pour les autres pays, cet engagement est moins évident. "Donald Trump, en rencontrant Kim Jong-un, s'est assis sur la question des droits de l'homme, explique l'expert Sébastien Falletti, auteur de La Piste Kim, voyage au coeur de la Corée du Nord. Il a décidé de mettre ce dossier de côté pour se concentrer sur la question du nucléaire." 

Les visages du président américain, Donald Trump, et du leader nord-coréen, Kim Jong-un, sur un écran géant à Tokyo (Japon), le 25 mai 2018.
Les visages du président américain, Donald Trump, et du leader nord-coréen, Kim Jong-un, sur un écran géant à Tokyo (Japon), le 25 mai 2018. (BEHROUZ MEHRI / AFP)