Corée du Nord : Kim Jong Un abandonne provisoirement son projet d'attaque de l'île de Guam

L'île de Guam est soulagée. La Corée du Nord vient de renoncer à tirer des missiles vers ce territoire américain au milieu du Pacifique.

France 3

Comme un chef d'armée prêt au combat, Kim-jong Un écoute ses généraux. Ils lui présentent leur projet de tir de missiles sur l'île américaine de Guam. Mais le dictateur nord-coréen a décidé de ne pas enclencher, pour l'instant le plan d'attaque prévu. Il aurait préféré, ce sont ses mots, continuer à observer le comportement idiot des Yankees. Sur l'île de Guam, le discours est plus diplomatique, mais les autorités américaines sont soulagées.

"Nous étions prêts"

Guam vit essentiellement du tourisme et les menaces du dictateur nord-coréen avaient effrayé habitants et vacanciers, ils sont désormais rassurés. "Il a décidé de passer à autre chose. Mais nous étions prêts. Vous savez, nos militaires sont là et protègent notre île", estime une habitante. L’apaisement des tensions ne pourrait être que ponctuel, États-Unis et Corée du Sud doivent mener ensemble des exercices militaires la semaine prochaine. Kim-Jong Un les menaces de représailles s'ils devaient avoir lieu. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Kim Jong-un lors d\'une parade à Pyongyang (Corée du Nord), le 15 avril 2017.
Kim Jong-un lors d'une parade à Pyongyang (Corée du Nord), le 15 avril 2017. (ED JONES / AFP)