Cet article date de plus de six ans.

Climat : Trump claque la porte

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Climat : Trump claque la porte -
Climat : Trump claque la porte Climat : Trump claque la porte - (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions

Les Etats-Unis ne feront plus partie de l’accord de Paris pour protéger le climat, s’isolant ainsi des 195 autre signataires. Quelles conséquences à cette sortie ? Eléments de réponse avec notre journaliste David Boéri.

Sur le papier, cette décision des Etats-Unis remet en cause l’application de l’accord de Paris. 195 pays l’ont signé en s’engageant à limiter le réchauffement climatique en-dessous de deux degrés de plus par rapport à l’ère préindustrielle. Il n’y a pas de sanctions. C’est une démarche volontaire pour faire baisser les émissions de gaz à effet de serre. Or, aujourd’hui, les Etats-Unis sont le deuxième pays le plus émetteur derrière la Chine, avec 18% des émissions globales. L’administration Obama s’était fixée l’objectif de les réduire d’un peu plus d’un quart d’ici 2025. Sans cette réduction, l’objectif fixé à Paris est donc impossible à atteindre.

Remise en cause du financement

L’accord de Paris a mis en place un fonds international de 100 milliards de dollars par an pour aider les pays les plus pauvres dans leur transition écologique. Les Etats-Unis étant le pays le plus riche, il était logiquement le plus gros contributeur : entre 15 et 20 milliards par an. En annonçant  l’arrêt de tout versement, Donald Trump remet en cause son financement. Pas évident que les pays qui restent signataires trouvent rapidement les fonds nécessaires.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.