Armes à feu : pourquoi Donald Trump fait la danse du ventre à la NRA

Vendredi 4 mai, il a mimé les attentats de Paris pour justifier sa politique sur les armes à feu. Jamais un président américain n'était allé aussi loin.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Une "mise en scène méprisante et indigne". Un à un, les politiques français répondent à Donald Trump après ses (nouveaux) propos polémiques sur le Bataclan. François Hollande, Manuel Valls, Anne Hidalgo... Ils n'ont pas apprécié le discours que le président américain a prononcé à Dallas (Texas), vendredi 4 mai au soir. Et pour cause, il s'est servi des attentats de Paris de novembre 2015 pour défendre sa politique sur les armes à feu lors de la convention de la NRA (National Riffle Association), le puissant lobby américain des armes qui a financé sa campagne.

Le président à contre-courant des Américains

"Donald Trump parle avant tout à son propre électorat qui est très proche de celui de la NRA", rappelle Jacques Cardoze, correspondant de France 2 à Washington. Le journaliste souligne cependant que "de plus en plus d'Américains veulent un durcissement de la législation sur les armes à feu", à en croire un récent sondage. Un sondage intéressant car il n'a pas été réalisé au lendemain d'une fusillade, selon le journaliste. Mais le locataire de la Maison Blanche ne souhaite pas perdre le soutien des pro-armes lors des prochaines élections du Congrès, en novembre prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump, le 4 mai 2018, à Dallas (Texas), lors du congrès annuel de la NRA, le lobby des armes aux Etats-Unis. 
Donald Trump, le 4 mai 2018, à Dallas (Texas), lors du congrès annuel de la NRA, le lobby des armes aux Etats-Unis.  (NICHOLAS KAMM / AFP)