Cet article date de plus de quatre ans.

Après les insultes de Donald Trump envers LeBron James, Melania Trump prend la défense de la star du basket

La porte-parole de la Première dame des Etats-Unis a déclaré qu'elle estimait que la star du basket semblait "travailler à de bonnes choses pour la prochaine génération". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La Première dame des Etats-Unis, Melania Trump, lors d'une conférence de presse commune entre Donald Trump et le président russe Vladimir Poutine, le 16 juillet 2018 à Helsinki (Finlande).  (ALEKSEY NIKOLSKYI / SPUTNIK / AFP)

Le basketteur américain LeBron James, moqué par Donald Trump après l'avoir accusé de renforcer le racisme, a reçu un soutien pour le moins étonnant après les insultes du président américain à son encontre. Parmi les nombreuses personnalités l'ayant soutenu, samedi 4 et dimanche 5 août, la Première dame des Etats-Unis, Melania Trump, a loué son action pour les enfants défavorisés dans le pays. 

La porte-parole de Melania Trump, Stephanie Grisham, a fait savoir que l'épouse du président américain considérait que le basketteur semblait "travailler à de bonnes choses pour la prochaine génération". 

"Comme elle l'a toujours fait, la Première dame encourage tout le monde à maintenir un dialogue ouvert sur les problèmes qui se posent aux enfants aujourd'hui", a déclaré Stephanie Grisham sur CNN, ajoutant que Melania Trump "serait ouverte à l'idée de visiter" la nouvelle école de LeBron James. La star du basket vient en effet d'inaugurer une école pour enfants défavorisés, financée en partie par sa fondation, dans sa ville natale d'Akron, dans l'Ohio (Etats-Unis). 

"Notre président essaye de diviser"

Dans une interview à CNN mardi, LeBron James avait accusé Donald Trump d'utiliser le sport pour "diviser" les Américains en fonction de leur couleur de peau, après la polémique sur les joueurs de football américain mettant le genou à terre pendant l'hymne national — en protestation contre les violences policières. Le président américain avait violemment critiqué ce geste, qualifiant les joueurs de "fils de p***"

"Je pense que notre président essaye de diviser (...) C'est quelque chose que je ne peux pas comprendre, parce que je sais que c'est grâce au sport que j'ai côtoyé quelqu'un de blanc pour la première fois", a expliqué le joueur de 33 ans. 

Donald Trump, après être resté silencieux plusieurs jours, a vivement réagi vendredi soir, lorsque CNN rediffusait l'interview. "Lebron James a été interviewé par l'homme le plus stupide de la télévision, (le présentateur de CNN) Don Lemon. Il a réussi à faire apparaître Lebron comme quelqu'un d'intelligent, ce qui n'est pas facile à faire", a-t-il tweeté, sans aborder le fond du problème.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Donald Trump

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.