Un père et sa fille noyés dans le Rio Bravo : l'histoire tragique derrière la photo qui a fait le tour du monde

Les photos d'un migrant et de sa fille âgée de 2 ans, morts noyés en tentant de passer clandestinement aux Etats-Unis depuis le Mexique, ont provoqué une vive émotion dans le monde entier.

Les corps du Salvadorien Oscar Martinez et de sa fille, noyés en tentant de traverser le Rio Bravo, au Mexique, le 24 juin 2019.
Les corps du Salvadorien Oscar Martinez et de sa fille, noyés en tentant de traverser le Rio Bravo, au Mexique, le 24 juin 2019. (AFP)

C'est le tee-shirt sous lequel Óscar Martínez Ramírez a glissé sa fille Valeria pour traverser le Rio Bravo qui a retenu accrochés, malgré le courant qui les a emportés, leurs deux corps désormais inertes.

Dans l'eau boueuse, le petit bras de Valeria entoure encore le cou de son père. Les corps d'Óscar et Valeria Martínez Ramírez ont été retrouvés, lundi 24 juin, sur la rive du fleuve dans les environs de Matamoros, dans l'Etat mexicain de Tamaulipas, selon un rapport de la justice mexicaine. 

Ils voulaient demander l'asile aux Etats-Unis 

Óscar Martínez Ramírez, un cuisinier âgé de 25 ans, sa compagne Tania Vanessa Ávalos, âgée de 21 ans, et leur petite fille Valeria étaient arrivés la semaine précédente à Matamoros, après avoir traversé tout le Mexique. Dans un article paru dans La Jornada, la journaliste Julia Le Duc, qui a pris les photos des deux migrants, rapporte que ceux-ci avaient un visa humanitaire du gouvernement mexicain et attendaient dans un camp de migrants du côté du Mexique depuis deux mois un rendez-vous pour pouvoir demander l'asile politique aux Etats-Unis. Face à l'attente dans une chaleur qui a atteint les 45 °C, Óscar Martínez Ramírez aurait pris la décision de traverser le Rio Bravo clandestinement dimanche après-midi. 

Le jeune père de famille, accompagné de sa femme et sa fille, avaient quitté le Salvador le 3 avril, a rapporté sa mère Rosa Ramírez à Associated Press. Elle y explique que la famille s'est embarquée dans ce périlleux voyage pour fuir la pauvreté au Salavador : "Je les ai suppliés de ne pas y aller, mais il voulait réunir de l'argent pour construire une maison". 

L'enfant a sauté dans l'eau pour rejoindre son père 

Pour traverser le fleuve du Rio Bravo, qui est agité sous sa surface assez calme par de forts courants, le père a pris son enfant sur son dos en la calant à l'intérieur de son tee-shirt. Il a réussi à la déposer sur l'autre rive, et il a ensuite fait demi-tour pour aller chercher son épouse Tania et l'aider à traverser. Mais "la jeune fille, voyant qu'il s'éloignait, s'est jetée à l'eau", rapporte Julia Le Duc dans La Jornada. C'est alors que les eaux les ont emportés, sous les yeux impuissants de Tania.

Les autorités ont retrouvé leurs corps lundi matin, après plus de 12 heures de recherches. La photo prise par la journaliste Julia Le Duc a provoqué une vive émotion et a fait le tour du monde – elle a été reprise par des médias jusqu'en Asie. Le gouvernement du Salvador a annoncé qu'il prendrait en charge les frais de rapatriement des dépouilles, rapporte le New York Times

D'après les chiffres de la police aux frontières, 283 migrants clandestins ont trouvé la mort près de la frontière mexicaine en 2018. Des activistes estiment que le nombre réel de décès est supérieur, car les dépouilles de nombreux migrants ne sont pas retrouvées et tous les décès ne sont pas répertoriés selon eux.