Le piment le plus fort du monde peut provoquer de terribles migraines

Pour la première fois, un piment a provoqué un syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible, qui survient d'habitude après la prise de certains médicaments ou de drogues.

Des médecins ont averti, le 10 avril 2018, des effets dévastateurs du piment le plus puissant du monde, qui a provoqué des migraines chez un Américain.
Des médecins ont averti, le 10 avril 2018, des effets dévastateurs du piment le plus puissant du monde, qui a provoqué des migraines chez un Américain. (NICOLAS LESER / MOOD4FOOD / AFP)

Des médecins ont averti, mardi 10 avril, des effets dévastateurs du piment le plus puissant du monde. Dans la revue BMJ Case Reports, ils rapportent le cas d'un Américain de 34 ans ayant participé "à un concours de piment où il a ingéré un Carolina Reaper" en 2016. Spécialement sélectionné pour être le plus agressif possible, il est reconnu par le Guinness des records comme le plus haut sur l'échelle de Scoville, qui mesure l'intensité des piments.

L'homme a d'abord eu des convulsions et vomit. Puis "dans les jours suivants", il a ressenti des violentes douleurs à la tête et au cou. Il a notamment eu des épisodes de migraine fulgurante, extrêmement douloureux. Admis aux urgences, cet Américain a subi des tests neurologiques qui n'ont révélé ni anévrisme, ni une autre pathologie. Les médecins lui ont finalement diagnostiqué un syndrome de vasoconstriction cérébrale réversible, consistant en un rétrécissement temporaire des vaisseaux sanguins de la tête.

C'est la première fois qu'un piment a cet effet, d'après les auteurs de l'étude. Ce syndrome, souvent à l'origine de migraines terribles, survient d'habitude après la prise de certains médicaments ou de drogues. "Ca a été une grande surprise pour tout le monde", a commenté l'un des auteurs de l'article, Kulothungan Gunasekaran, médecin à l'hôpital Henry Ford de Détroit. Les symptômes se sont résorbés d'eux-mêmes, et une radio de contrôle cinq semaines après le concours a montré que les artères avaient repris leur taille normale. Manger un piment fort peut également entraîne une attaque cardiaque, rappelle le BMJ Case Reports.