La version américaine de "GQ" se moque de "Vanity Fair", qui avait (mal) retouché une photo

Le mensuel masculin a volontairement rajouté des bras et des jambes à Issa Rae, Sarah Silverman et Kate McKinnon, les trois humoristes en une du prochain numéro.

La couverture du \"2018 Comedy Issue de GQ\", un numéro annuel consacré aux humouristes.
La couverture du "2018 Comedy Issue de GQ", un numéro annuel consacré aux humouristes. (GQ)

La couverture du nouveau numéro de l'édition américaine de GQ fera-t-elle rire la rédaction de Vanity Fair Dans un clin d'œil à ses confrères (les deux magazines appartiennent au groupe Condé Nast), le mensuel masculin a volontairement rajouté des bras et des jambes à Issa Rae, Sarah Silverman et Kate McKinnon, les trois humoristes en une de ce comedy issue.

La mise en scène, révélée jeudi 17 mai, rappelle en effet le numéro de janvier spécial Hollywood de Vanity Fair. Cette dernière avait été abondament commentée, non pour la qualité de ses modèles (Tom Hanks, Robert de Niro ou Nicole Kidman étaient présents)... mais pour leurs membres en trop. Une mauvaise retouche Photoshop avait notamment affublé l'actrice Reese Witherspoon de trois jambes. Sur une autre photo, montrant le making-of de la séance, l'animatrice Ophrah Winfrey s'était aussi retrouvée avec trois mains.

"Nous regrettons profondément que le résultat ait violé les normes strictes d'excellence éditoriale de GQ et les lois de la nature", s'excuse (avec ironie) le magazine sur son site (en anglais). Maintenant, nous allons prier pour que Donald Trump tweete quelque chose à propos de Chrissy Teigen dans les prochaines heures pour que tout le monde oublie tout ça."