La star de MMA Conor McGregor accusé d'agression sexuelle

L'Irlandais, spécialiste des arts martiaux mixtes (MMA), avait annoncé lundi qu'il arrêtait sa carrière.

Connor McGregor, le 25 août 2018 à Las Vegas (Etats-Unis).
Connor McGregor, le 25 août 2018 à Las Vegas (Etats-Unis). (JOHN GURZINSKI / AFP)

L'Irlandais Conor McGregor, star des arts martiaux mixtes (MMA), a été arrêté en janvier dans son pays pour agression sexuelle, rapporte mardi 26 mars le New York Times (article en anglais). Selon le quotidien américain, qui s'appuie sur quatre sources proches du dossier, McGregor, 30 ans, n'a pas été formellement inculpé. Il a été entendu et remis en liberté pendant que la police irlandaise poursuit ses investigations sur le déroulement d'une soirée en décembre dans un hôtel de Dublin, The Beacon Hotel, où McGregor a ses habitudes.

Une porte-parole de McGregor, basée aux Etats-Unis, Karen J. Kessler, a indiqué au New York Times que "cette histoire circulait depuis un certain temps et qu'il n'y avait aucune raison d'en parler maintenant". Selon lui, il n'y a aucun lien entre cette affaire et la décision, officialisée lundi, de mettre un terme à la carrière du boxeur. "Lier l'annonce faite par Conor [lundi] à cette rumeur est complétement erroné", a-t-elle insisté.

Des démêlés avec la justice américaine pour violence

Lundi, Conor McGregor, figure de proue de l'UFC (Ultimate Fighting Championship), principal organisateur de combats de MMA, a annoncé qu'il mettait, à 30 ans, un terme à sa carrière dans ce sport de combat où tous les coups sont permis ou presque. "J'ai décidé de me retirer ce jour du sport autrefois connu sous le nom d'arts martiaux mixtes", avait-il écrit sur son compte Twitter.

L'Irlandais, surnommé "The Notorious" (littéralement, le célèbre), a détenu le titre UFC des poids plumes de 2015 à 2016 et des poids légers de 2016 à 2018. Mais c'est en participant à un combat controversé de boxe face à la légende américaine Floyd Mayweather, en août 2017 à Las Vegas (Nevada, Etats-Unis), qu'il a accédé à une notoriété mondiale et à la richesse.

Il a par ailleurs eu à faire à la justice américaine ces derniers mois. En avril 2018, il avait blessé deux combattants MMA à New York après une conférence de presse de l'UFC à laquelle il n'était pas invité. Il avait plaidé coupable de trouble à l'ordre public, ce qui lui a évité un procès et la prison. Début mars, il a de nouveau été arrêté, à Miami (Floride, Etats-Unis) après un incident devant une discothèque. Il est accusé d'avoir volé le téléphone portable d'un homme qui voulait le prendre en photo et d'avoir détruit l'appareil en le piétinant avant de s'enfuir avec.