La police américaine souvent critiquée pour sa violence et ses bavures

Cette semaine, des policiers ont encore été à l'origine d'agressions. France 2 fait le point.

France 2

La police américaine fait encore parler d'elle. Cette semaine, un adolescent a eu le tort de ne pas traverser sur un passage piéton. Il a été arrêté et jeté dans un bac à fleurs. Puis le policier a appelé des renforts. Neuf sont venus pour l'emmener au commissariat.

Un policier qui tire sur un suspect non armé. La scène est presque banale aux États-Unis. Pourquoi ont-ils la gâchette aussi facile ? Pour stopper la menace, les policiers appliquent une règle. Si un suspect s'approche à moins de sept mètres de distance, ils ont le droit d'ouvrir le feu. Or cette règle a provoqué toutes sortes d'excès.

Changer les méthodes

Le patron de la police de la ville d'Oakland (Californie) veut changer les méthodes qui sont héritées, d'après-lui, de l'époque de l'Amérique des gangs. Dans le pays, la criminalité a nettement baissé depuis dix ans. Mais plus de deux Américains meurent chaque jour sous les balles des forces de l'ordre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran montrant des policiers de Stockton (Californie) autour du jeune noir le 17 septembre 2015
Capture d'écran montrant des policiers de Stockton (Californie) autour du jeune noir le 17 septembre 2015 (MEDIA TUBE TV / YOUTUBE)