La pilule abortive reste temporairement autorisée aux Etats-Unis, avec des restrictions

Pour y avoir cette pilule, il faudra dorénavant trois visites chez le médecin au cours de la période de prescription, qui sera limitée aux sept premières semaines de grossesse, contre dix auparavant.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une boîte de mifépristone, médicament utilisé notamment pour des avortements, prise en photo le 17 juin 2022. (ROBYN BECK / AFP)

Son autorisation avait été suspendue la semaine dernière. La pilule abortive reste temporairement autorisée aux Etats-Unis mais sous des conditions plus strictes qu'auparavant, selon un jugement rendu mercredi 12 avril, par une cour d'appel. Insatisfaite, l'administration Biden a décidé jeudi de saisir la Cour suprême.

Le panel de trois juges basés à La Nouvelle-Orléans a décidé, par deux voix contre une, de conditionner l'autorisation de la mifépristone (RU 486) à trois visites chez le médecin au cours de la période de prescription, qui sera limitée aux sept premières semaines de grossesse, contre dix auparavant.

Une autorisation de mise sur le marché retirée

Le gouvernement de Joe Biden s'était tourné vers la cour d'appel après qu'un juge fédéral du Texas a retiré l'autorisation de mise sur le marché de la mifépristone. Matthew Kacsmaryk, néoconservateur nommé par l'ancien président Donald Trump, avait prévu un délai d'une semaine avant que sa décision ne s'applique, afin de laisser le temps au gouvernement fédéral de faire appel.

Aux Etats-Unis, la méthode utilisant mifépristone et misoprostol est autorisée par l'Agence américaine des médicaments (FDA) depuis 2000. Elle représentait 53% des avortements aux Etats-Unis, en 2020, selon l'institut Guttmacher.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.