La Corée du Nord est "en phase de provocation" après des essais de missiles balistiques, selon le secrétaire d'Etat américain

Antony Blinken a rencontré ses homologues sud-coréen Chung Eui-yong et japonais Hayashi Yoshimasa à Hawaï (Etats-Unis).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le leader nord-coréen Kim Jong-un, le 12 février 2022 à Pyongyang (Corée du Nord). (STR / KCNA VIA KNS / AFP)

Les mots sont forts. La Corée du Nord est "en phase de provocation" avec ses récents essais de missiles balistiques, a estimé samedi 12 février le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken. L'homme politique américain et ses homologues sud-coréen Chung Eui-yong et japonais Hayashi Yoshimasa ont réaffirmé leur unité face à la menace nord-coréenne, lors d'une rencontre à Honolulu, dans l'Etat américain de Hawaï.

Pyongyang "doit cesser ses activités illégales et entamer le dialogue", ont-ils écrit dans un communiqué conjoint, qualifiant de "déstabilisants" les sept essais d'armements effectués par la Corée du Nord depuis le début de l'année. Washington, Tokyo et Séoul "n'ont aucune intention hostile" à l'égard de Pyongyang et continuent à souhaiter l'ouverture d'un dialogue "sans conditions préalables", ont ajouté les trois ministres.

Antony Blinken s'est arrêté à Hawaï à son retour d'une tournée dans le Pacifique, qui l'a mené en Australie et aux Fidji. A Melbourne, il a assisté à une réunion du Quad, l'alliance entre les Etats-Unis, l'Australie, le Japon et l'Inde destinée à contrer l'influence grandissante de la Chine en Asie-Pacifique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.