Britney Spears libérée de la tutelle de son père par un tribunal

Jamie Spears n'a désormais plus son mot à dire dans la gestion de la vie privée ou des finances de la chanteuse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des personnes manifestent pour la "libération" de Britney Spears de la tutelle de son père, le 29 septembre 2021 à Los Angeles (Etats-Unis). (VALERIE MACON / AFP)

Après des mois de procédures et de rebondissements, un tribunal de Los Angeles a décidé mercredi 29 septembre de retirer la tutelle de Britney Spears à son père Jamie. La juge Brenda Penny a estimé durant cette audience que l'accord actuel était "intenable" en l'état. Elle a donc décidé, "dans l'intérêt" de l'artiste, de suspendre Jamie Spears de son rôle de tuteur avec effet immédiat.

Cette tutelle, mise en place en 2008 après des troubles mentaux manifestés par la star et qualifiée d'"abusive" par la chanteuse, reste pour l'instant en vigueur. Jamie Spears n'a toutefois, jusqu'à nouvel ordre, plus son mot à dire dans la gestion de la vie privée ou des finances de sa fille. Elle a fixé au 12 novembre une "courte audience" destinée à entériner formellement la fin de la tutelle. Une seconde est également prévue le 13 décembre.

"La mise sous tutelle doit cesser rapidement", a écrit Mathew Rosengart, avocat de Britney Spears, dans une requête déposée cette semaine qui demandait une nouvelle fois la suspension de Jamie Spears. "Chaque jour qui passe avec lui en tant que tuteur – chaque jour et chaque heure – est un jour où il cause à sa fille de l'angoisse et de la douleur", a-t-il poursuivi, qualifiant Jamie Spears d'"homme cruel, toxique et abusif".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.