La Barbade proclame la république et s'affranchit de la couronne britannique

L'Etat a désormais pour cheffe d'Etat une autre femme, Sandra Mason, jusque-là gouverneure générale du pays. Mais la Barbade reste membre du Commonwealth.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Sandra Mason (centre) est investie présidente de La Barbade lors d'une cérémonie proclamant la république, le 30 novembre 2021, à Bridgetown. (RANDY BROOKS / AFP)

La Barbade s'est officiellement proclamée république, mardi 30 novembre, ne reconnaissant ainsi plus la reine Elizabeth II comme cheffe d'Etat. Déjà indépendante du Royaume-Uni depuis 1966, l'île des Caraïbes a célébré sa transition de la monarchie vers un régime républicain après quelque quatre siècles de sujétion au souverain britannique. La Barbade reste néanmoins membre de l'organisation du Commonwealth, comme que l'a relevé le Premier ministre britannique Boris Johnson dans un communiqué lundi.

Le prince Charles était présent

L'Etat a désormais pour cheffe d'Etat une autre femme, Sandra Mason, jusque-là gouverneure générale du pays, après son élection en octobre au suffrage universel indirect. Elle a prêté serment à minuit lundi soir dans la capitale, Bridgetown, lors d'une cérémonie officielle marquée également par le remplacement de l'étendard de la reine par le drapeau présidentiel. Cette cérémonie, en présence du prince Charles, fils d'Elizabeth II, et de Rihanna, n'était pas ouverte au public. Le couvre-feu dû à la pandémie a toutefois été suspendu pour que les habitants puissent profiter des festivités, dont des projections et des feux d'artifice à travers l'île.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.