L'homme arrêté à la cathédrale de New York avec de l'essence projetait de partir à Rome

L'individu devait s'envoler jeudi pour la capitale italienne. A ce stade, la police locale n'y voit "aucune intention liée au terrorisme".

La cathédrale Saint-Patrick de New York (Etats-Unis), le 2 juillet 2017.
La cathédrale Saint-Patrick de New York (Etats-Unis), le 2 juillet 2017. (LOIC VENANCE / AFP)

La police américaine commence à y voir un peu plus clair sur le profil de l'individu arrêté dans la cathédrale Saint-Patrick de New York, mercredi 17 avril, muni de deux bidons d'essence, deux bouteilles de liquide pour briquets et deux allume-gaz. Il s'agit d'un homme de 37 ans, qui enseigne la philosophie à mi-temps au Lehman College, une université new-yorkaise.

Autre détail : il avait acheté un billet d'avion pour Rome, dont le départ était prévu jeudi après-midi. Mais "il semble qu'il n'y ait aucune connexion avec un groupe terroriste ou aucune intention liée au terrorisme", a déclaré le commissaire adjoint  à l'antiterrorisme de la police new-yorkaise, John Miller. Selon lui, les caméras de surveillance montrent que le suspect a tourné autour de la cathédrale dans sa camionnette pendant plus d'une heure, avant de se garer à proximité du bâtiment. Il a ensuite marché dans les environs avant de revenir prendre les bidons d'essence dans son véhicule.

Alertés, des agents du bureau de la lutte antiterroriste de la police new-yorkaise l'ont rattrapé et arrêté après un interrogatoire. Le suspect a affirmé qu'il avait simplement pris un raccourci par le bâtiment pour se rendre à Madison Avenue, après être tombé en panne d'essence avec sa voiture. Ses réponses étaient toutefois "incohérentes et évasives", selon le commissaire adjoint. La police, d'ailleurs, a inspecté son véhicule et celui-ci ne "manquait pas d'essence".

Le suspect doit être présenté à un juge pour être inculpé de trois chefs d'accusation : tentative d'incendie, mise en danger de la vie d'autrui et effraction. Selon le New York Times, il a été hospitalisé pour une évaluation psychiatrique. Il avait par ailleurs déjà été interpellé, lundi, dans une cathédrale de Newark, une ville du New Jersey proche de New York, pour avoir refusé de partir après l'heure de fermeture.