Taïwan : la Chine appelle Joe Biden à la "prudence" et refuse tout "compromis" sur sa souveraineté

Le président américain a affirmé que les Etats-Unis étaient prêts à défendre militairement Taïwan.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin, à Pékin le 9 novembre 2020. (GREG BAKER / AFP)

Une nouvelle étape franchie dans les tensions entre la Chine et Taïwan. La Chine a appelé, vendredi 22 octobre, Joe Biden à la "prudence" après des propos du président américain affirmant que son pays était prêt à défendre militairement Taïwan en cas d'invasion par l'armée chinoise. "Sur les questions liées à ses intérêts fondamentaux, comme sa souveraineté et son intégrité territoriale, la Chine ne laissera aucune place au compromis", a par ailleurs déclaré devant la presse Wang Wenbin, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Une rupture stratégique

Interrogé jeudi sur la possibilité d'une intervention militaire américaine pour défendre Taïwan, lors d'un échange avec des électeurs à Baltimore retransmis par la télévision CNN, Joe Biden a répondu lors d'un échange avec des électeurs à Baltimore retransmis par la télévision CNN.: "Oui, nous avons un engagement en ce sens." Cette déclaration vient en contradiction avec la politique tenue de longue date par les Etats-Unis d'"ambiguïté stratégique", Washington aidant Taïwan à construire et renforcer ses défenses sans promettre de manière explicite de venir à son aide si une attaque avait lieu.

Durant une interview cet été sur la chaîne ABC, le président américain avait déjà fait une promesse similaire, parlant d'"engagement sacré" à défendre les alliés de l'Otan au Canada et en Europe, et "de même avec le Japon, la Corée du Sud, et Taïwan".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Joe Biden

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.