Cet article date de plus d'un an.

Etats-Unis : le président, Joe Biden, veut doubler le salaire minimum

En 2019, 1,6 million de travailleurs avaient un salaire égal ou inférieur au minimum fédéral, selon le Bureau des statistiques américain. Ce salaire est actuellement de 7,25 dollars par heure. Joe Biden veut l'augmenter à 15 dollars par heure.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président des Etats-Unis, Joe Biden, à la Maison blanche à Washington, le 29 janvier 2021. (JIM WATSON / AFP)

Doubler le salaire minimum pour extirper des millions d'Américains de la pauvreté. L'ambitieuse proposition de Joe Biden, le nouveau président des Etats-Unis, déjà sur le bureau des législateurs, pourrait être une révolution sociale pour les plus démunis. D'autant le montant de ce salaire minimum n'a pas bougé depuis le 24 juillet 2009.

"Avant même la pandémie, le salaire minimum fédéral de 7,25 dollars était économiquement et moralement indéfendable", a résumé le démocrate de l'Etat de Virginie Bobby Scott, en présentant le projet de loi. Selon Associated Press (en anglais), si cette mesure était adoptée, ce salaire serait alors de 15 dollars par heure.

Les entreprises inquiètes

Quoique très populaire dans la population – jusque dans les rangs des partisans républicains – et soutenue depuis plus d'une décennie par les syndicats, l'initiative se heurte à l'opposition de lobbys d'entreprises qui refusent des coûts supplémentaires.

Le secteur de la restauration est particulièrement inquiet. Le vice-président de la Fédération nationale des restaurants (NRA) a ainsi fraîchement accueilli le projet, d'autant que ce texte comprend l'obligation de payer intégralement le salaire minimum indépendamment des pourboires imposés aux clients. Cette mesure "entraînera des coûts insurmontables" pour de nombreux établissements qui n'auront pas d'autre choix que de licencier davantage ou de fermer définitivement, prédit-il.

"Augmenter le salaire minimum permettra à des dizaines de millions d'Américains de sortir de la pauvreté tout en créant des opportunités pour d'innombrables petites entreprises du pays."

Janet Yellen, secrétaire au Trésor

à franceinfo

Bon ou mauvais pour l'économie ? Le débat fait rage depuis des lustres au sein des économistes et n'est pas tranché, d'autant que la réalité économique n'est pas la même lorsqu'on travaille à New York (nombreuses opportunités, coût de la vie élevé...) ou dans le Mississippi (tissu économique moins dense, vie beaucoup moins chère...).

Mais l'administration Biden met en avant le cercle vertueux : rémunérer ceux qui ont les salaires les plus bas favoriserait des milliards de dollars de dépenses de consommation supplémentaires de biens et services fournis... par les petites entreprises. En 2019, 1,6 million de travailleurs avaient un salaire égal ou inférieur au minimum fédéral, soit 1,9% de tous les travailleurs payés à l'heure, selon le Bureau des statistiques.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Joe Biden

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.