Joe Biden assure que les Etats-Unis défendront Taïwan en cas d'invasion chinoise

Le président américain a fait ces déclarations lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre japonais, Fumio Kishida. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président américain Joe Biden et le Premier ministre japonais Fumio Kishida lors d'une conférence de presse conjointe à Tokyo, le 23 mai 2022. (YOMIURI / AFP)

"C'est l'engagement que nous avons pris." Joe Biden a prévenu, lundi 23 mai depuis Tokyo, que les Etats-Unis défendraient militairement Taïwan si Pékin envahissait l'île autonome. Le président américain répondait, lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre japonais Fumio Kishida, à une question sur une éventuelle intervention militaire américaine contre une tentative chinoise de s'emparer de ce territoire par la force.

"Nous étions d'accord avec la politique d'une seule Chine, nous l'avons signée (...) mais l'idée que [Taïwan] puisse être pris par la force n'est tout simplement pas appropriée", a-t-il répondu. Les Chinois "flirtent déjà avec le danger en ce moment en volant si près [de Taïwan] et avec toutes les manœuvres qu'ils entreprennent", a déploré Joe Biden.

"Les récentes activités de la marine chinoise" sous l'œil de Tokyo

Fumio Kishida a de son côté déclaré que le Japon et les Etats-Unis allaient "surveiller les récentes activités de la marine chinoise, ainsi que les mouvements liés aux exercices conjoints de la Chine et de la Russie". "Nous nous opposons fermement aux tentatives de changer le statu quo par la force en mer de Chine orientale et en mer de Chine méridionale", a-t-il ajouté.

Depuis la fin de la guerre civile chinoise en 1949, l'île de Taïwan est dirigée par un régime rival de celui, communiste, qui gouverne la Chine continentale. Les Etats-Unis, comme la plupart des pays, ne reconnaissent pas officiellement Taïwan, mais ils soutiennent fortement l'île dont ils mettent en avant le statut "démocratique" en l'opposant à ce qu'ils jugent être une "autocratie" chinoise.

De son côté, la Chine considère Taïwan comme une de ses provinces et conteste toute relation officielle entre l'île de 23 millions d'habitants et des pays étrangers.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.