"J'ai été tout de suite envahi par cette douceur, cette sorte de notion idéaliste de fraternité hippie" : cinquante ans après, ils racontent Woodstock

Le 15 août 1969, dans un champ près de New York (États-Unis), débutait Woodstock. Cinquante après, ceux qui ont assisté à ce festival mythique racontent.

FRANCEINFO

Ils y étaient. Cinquante après, des festivaliers présents le 15 août 1969 à Woodstock racontent cet événement entré dans la légende. "En arrivant, nous avons appris qu'il y avait beaucoup plus de monde que prévu et que tout était ouvert à présent, qu'il n'y avait plus besoins de billet", se souvient Annette Nanes. 50 000 personnes étaient attendues sur le site, mais il y en aura dix fois plus. Kevin Rheden avait 18 ans en 1969. Il raconte avoir vécu trois jours d'osmose parfaite avec les gens autour de lui. "J'ai été tout de suite envahi par cette douceur, cette sorte de notion idéaliste de fraternité hippie", témoigne de son côté Danny Goldberg, journaliste pour Billboard à l'époque.

"C'était plutôt ennuyeux"

Mais d'autres ne gardent pas un si bon souvenir de Woodstock. "Nous étions assis dans la voiture. C'était plutôt ennuyeux", sourit l'officier de police William Tindale. Au milieu de cette foule unie autour de la musique, certains sont passés à la postérité comme Bobbi et Nick Ercoline. Les tourtereaux ont été immortalisés au réveil par un photographe. L'image deviendra la couverture de l'album de Woodstock. Pour tous les festivaliers, ces trois jours hors du temps sont entrés dans l'histoire.

Woodstock, août 1969. Des festivaliers perchés au-dessus de la foule, un plan du documentaire de Michael Wadleigh consacré au festival et sorti en 1970. Ce documentaire a été récompensé par un Oscar.
Woodstock, août 1969. Des festivaliers perchés au-dessus de la foule, un plan du documentaire de Michael Wadleigh consacré au festival et sorti en 1970. Ce documentaire a été récompensé par un Oscar. (WADLEIGH MAURICE / AFP)