Etats-Unis : le bilan des incendies en Californie s'alourdit à 50 morts

L'incendie qui ravage un comté du nord de cet Etat a fait 48 morts. Celui qui s'étend dans le sud, près de Malibu, a fait deux morts. Il s'agit du plus lourd bilan de l'histoire de cet Etat américain. 

Une voiture carbonisée à Malibu, en Californie (Etats-Unis), le 13 novembre 2018.
Une voiture carbonisée à Malibu, en Californie (Etats-Unis), le 13 novembre 2018. (Frederic J. BROWN / AFP)

Les flammes continuent de dévorer le comté de Butte, près de Sacramento. Les équipes de recherche ont découvert, mardi 13 novembre, six nouvelles victimes des incendies qui ravagent depuis près d'une semaine cette zone du nord de la Californie. Le bilan provisoire s'établit désormais à 48 morts, alors que plus de 200 personnes sont encore portées disparues et que les flammes ont ravagé plus de 7 000 structures.

L'incendie, baptisé "Camp Fire", a dévasté la quasi-totalité de la ville de Paradise, située en zone rurale dans le comté de Butte, près de Sacramento, à 280 km au nord de San Francisco. Le bilan humain est le plus lourd de l'histoire de la Californie, le précédent incendie de cette ampleur ayant fait 29 morts à Griffith Park en 1933.

Un tiers de l'incendie est maîtrisé

Plusieurs cadavres de victimes du "Camp Fire" ont été retrouvés dans des véhicules embrasés alors que les habitants tentaient de fuir les lieux. Les flammes ont ravagé plus de 50 000 hectares, d'après le dernier bilan effectué mardi par les autorités, soit près de 4 000 hectares de plus que lundi en fin de soirée.

Toutefois, les équipes de pompiers sont parvenues, mardi, à contrôler près d'un tiers du sinistre, contre seulement 25% la veille. Elles ont profité de conditions météorologiques plus favorables, avec des vents moins forts, a annoncé un représentant du CalFire, le département californien de la foresterie et de la protection contre les incendies. Plus de 50 000 habitants de la région ont reçu un ordre d'évacuation et 15 500 structures (maisons, bâtiments) sont considérées sous la menace des flammes.

Dans le sud de la Californie, le "Woolsey Fire" a tué deux personnes. Il a détruit plus de 400 bâtiments et déplacé près de 200 000 personnes près de Malibu, ville côtière située à l'ouest de Los Angeles.