Cet article date de plus d'un an.

États-Unis : l'Oregon victime des incendies les plus dévastateurs de son histoire

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Etats-Unis : l'Oregon en cendres et en ruines
FRANCEINFO
Article rédigé par
Loïc De La Mornais, Fabien Fougère, J. Poissonnier, T. Arlet - franceinfo
France Télévisions

La côte ouest des États-Unis continuent d’être ravagés par les incendies. En Oregon, les cendres recouvrent certaines communes. Le bilan officiel provisoire est de 16 morts. 

Après le crépitement des flammes, le silence de la désolation. Voitures calcinées, panier de basket fondu... Samedi 12 septembre, il ne reste de la petite ville de Phoenix (États-Unis) qu’un décor noirci, figé à l’heure de l’incendie. Revenue sur les lieux, Marian Telersky a l’impression qu’une bombe a soufflé sa maison. "Je ne pensais pas que je ne reverrais plus jamais mon piano ou tout ce qui était stocké dans mon garage", regrette cette habitante de l’Oregon.

Une maison miraculée

Au nord de l’État, un brouillard de fumée recouvre encore toute la région. De la petite ville de Lyons (Oregon) n’émergent que des ruines. Sauf la maison de Jeff Keto, la seule encore debout. À quelques kilomètres de là, un garçon de 12 ans est mort dans une voiture avec sa grand-mère. Ils n’ont même pas eu le temps de partir, c’est dire la rapidité avec laquelle les flammes ont avancé. Au total, 500 000 habitants de l’Oregon ont été placés sous ordre d’évacuation. Les sinistrés se retrouvent dans des centres improvisés. Samedi soir, les vents devraient tourner enfin dans le bon sens, permettant aux pompiers d’avoir un répit. Ces incendies sont les plus ravageurs de l’histoire de cet Etat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.