Incendies à Hawaï : "On est toujours en état de choc", témoignent les habitants traumatisés

Le bilan des incendies meurtriers à Hawaii, aux États-Unis, qui ont quasiment rasé une ville touristique de l'île de Maui, atteint au moins 55 morts. Les habitants sont traumatisés et les autorités locales évoquent la pire catastrophe de l'histoire de l'île.
Article rédigé par Loïc Pialat, franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le quartier de Lahaina, dévasté, le 10 août 2023. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Le bilan des incendies à Hawaï, aux États-Unis, continue, vendredi 11 août, de s'aggraver : cinquante cinq personnes ont été tuées par le feu sur l'île de Maui. Les flammes, poussées par des vents violents, ont également ravagé 1 700 structures. Le président Joe Biden a déclaré l'état de catastrophe majeure, débloquant ainsi des moyens fédéraux pour assister les secours et soutenir financièrement les victimes.  

 

La ville de Lahaina dévastée 

Josh Green, le gouverneur d'Hawaï, s'est rendu à Lahaina, cette ancienne capitale du royaume hawaïen, pour constater en personne l'ampleur de la catastrophe. 

"Ce qu'on a vu, c'est la dévastation totale de Lahaina, la pire catastrophe naturelle de l'histoire de cet État. Le nombre de morts augmentera sans doute encore..."

Josh Green, gouverneur d'Hawaï

à franceinfo

Les opérations de recherche sont difficiles et certaines routes toujours impraticables. Les autorités de l'île ont reçu le soutien de l'armée, l'un des aspects de l'aide fédérale. 

Du temps pour reconstruire 

Washington va aussi assister financièrement les centaines d'habitants de Maui qui ont perdu leur maison, avec des bourses et des prêts à taux bas pour reconstruire. Il faudra du temps. Du temps également pour se remettre du traumatisme. Malika Dudley s'occupe de la météo sur la chaîne locale KITV. Elle et sa famille ont survécu aux flammes et vont bien. Pour l'instant, comme elle l'explique à l'émission News Hour. "On est toujours en état de choc", dit-elle. 

"Parfois, je me mets à pleurer soudainement, il faut que ça sorte. Et à d'autres moments, j'essaie de rester joyeuse pour mes enfants parce que nous traversons une période sombre ici à Maui."

Malika Dudley, une habitante

à franceinfo

 

Des bus ont été affrétés pour évacuer Lahaina et ses environs pendant toute la journée. Les compagnies aériennes ont réduit le prix des vols vers les autres îles de l'archipel, y compris leurs taxes pour les animaux de compagnie. Elles envoient aussi des avions vides vers Maui alors que des centaines de personnes sont toujours bloquées à l'aéroport.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.