Cet article date de plus de trois ans.

Fusillade en Floride : le FBI mis en cause

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Fusillade en Floride : le FBI mis en cause
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Donald Trump s'est rendu en Floride, où 17 personnes ont perdu la vie lors d'une fusillade mercredi 14 février dans un lycée, en évitant soigneusement d'éviter la question épineuse des armes à feu.

Donald Trump s'est rendu hier soir dans un hôpital de Floride (États-Unis), au chevet de victimes blessées dans la fusillade qui a fait 17 morts dans un lycée de la ville de Parkland, mercredi 14 février. Accompagné de son épouse, il a rendu hommage aux équipes médicales : "Ils ont fait un travail incroyable, le médecin a été super. On a vu beaucoup de gens et ils vont mieux, c'est incroyable. Les secouristes, tout le monde, le travail effectué est incroyable", a-t-il martelé devant les caméras.

Des manquements aux conséquences tragiques

Aucun mot, en revanche, sur le tueur ou sur la question très controversée des ventes d'armes. Le président Trump a ensuite rencontré des responsables des services de secours dans le bureau du shérif. Depuis vendredi, la police fédérale est sur la sellette. Le FBI a reconnu avoir négligé un renseignement obtenu début janvier sur la dangerosité du tueur. Le ministre américain de la Justice parle de manquements aux conséquences tragiques ; une erreur qui a coûté la vie à 17 personnes, une majorité d'adolescents dont les funérailles ont commencé vendredi en Floride.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etats Unis d'Amérique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.